Lasergame : frime ou légitime ?

lasergame_bua_1Au rayon des actions improbables qui construisent une certaine légende professionnelle autour des BU d’Angers (légende dorée pour certains qui y voient audace, capacité d’action et imagination ou légende plus sombre pour d’autres qui, au dedans ne s’y retrouvent pas, ou du dehors projettent sur la BUA une image de frime superficielle), nous avons été les hôtes d’un Lasergame début février 2019.  Continue reading

Des distributeurs “BUA compatibles” 1/3


tirelire-lapinJe hais les régies et payer des fonctionnaires à compter des piécettes. Toucher de l’argent en tant que service public représente un coût de gestion non négligeable, un ensemble de procédures compliquées et des métiers pour rendre des services à titre onéreux que nous sommes loin de maîtriser.

Donc, à l’exception de quelques remboursements de livres, des inscriptions payantes de personnes extérieures à la communauté universitaire -payées à 90% en ligne par CB via Paybox – et de quelques PEB faits à ces mêmes inscrits extérieurs (le service n’étant pas facturé à notre communauté), nous avons délégué à des sociétés extérieures tous les services “non documentaires” que nous ne pouvions raisonnablement pas, au regard des coûts induits et des budgets publics malthusiens alloués à l’Université d’Angers, rendre gratuitement. Le sujet nous apportant nombre de questions, je poserai en 3 billets l’essentiel concernant nos trois contrats de concession actuels :

  • le dernier venu, un distributeur de snacks, boissons fraîches et boissons chaudes que vous avons voulu le plus “BUA compatible”, éthique et féministe possible ;
  • l’historique contrat de concession “copies et impressions”, permettant de gérer, en 2018, plus de 1 500 000 tirages ;
  • le microscopique et improbable contrat “distributeur de bouchons d’oreille” dont le modèle économique simplissime continue de me ravir, 8 ans après sa mise en place.

Episode 1 : Des distributeurs BUA-compatibles distributeurs_BUA_compatibles Continue reading

WC management

DSC_1520Il m’arrive souvent de dire, par pure provocation, lors de formations ou d’interventions à l’extérieur, que l’innovation en BU, c’est d’abord d’avoir tout le temps du savon dans les toilettes.

Curieusement, nous recevons peu de demandes spontanées de benchmarking sur notre gestion des toilettes… mais rencontrons en revanche un franc succès dès que nous nous lançons sur le terrain du retour d’expérience en matière de “WC management”, lors des visites BUApro ou d’autres rencontres professionnelles !

Voici donc un billet circonstancié, sur la place des toilettes :

  • dans l’évolution de nos métiers,
  • au moment de la programmation des bâtiments,
  • au quotidien, avec un petit inventaire de problématiques et de micro-solutions testées, éprouvées ou abandonnées à Angers depuis 10 ans.

Continue reading

Les visites BUApro

BuaPro  20 mars 2017  16Nous recevons à la BU d’Angers de nombreuses sollicitations de visites professionnelles de la part de collègues d’autres établissements, sur des thèmes très variés, allant de la gestion des espaces de travail au prêt illimité en passant par l’événementiel ou la formation.

En hôtes attentifs, nous avons à cœur d’organiser, pour les professionnels comme pour nos usagers, des visites “utiles, utilisables et désirables”, qui ne se limitent pas à une simple découverte des espaces, mais qui permettent de repartir avec une véritable vision des enjeux de la mise en place de tel ou tel service, grâce à des observations in situ et des rencontres avec le personnel de la bibliothèque.

Pour offrir une expérience de visite égale à tous ceux qui nous en font la demande, nous avons choisi de grouper les temps de visite dans l’année et de proposer aux professionnels intéressés 3 dates par an : en mars, en juin et en décembre. La 7 édition, qui aura lieu les jeudi et vendredi 14 et 15 mars 2019, est complète : vous pouvez nous faire part de votre intérêt pour être informé en avant première des prochaines dates.  Continue reading

Travailler ensemble

Terra Botanica

“Un chef parle toujours trop et n’écoute jamais assez” 

Chaque service a ses rituels collectifs. Pour certains, le gros des échanges se situe sur le terrain de l’informel entre cuisine et couloirs, pour d’autres la communication interne a fait l’objet d’un gros travail et d’une formalisation poussée, à base de réunions, de gazette interne, d’intranet, d’outils de type Slack ou autres. Ce sont des domaines sur lesquels les retours d’expérience en BU sont assez rares, et il m’a semblé intéressant de faire une photographie en janvier 2019, après plusieurs années de travail et d’essais-erreurs, des rituels d’animation d’équipe à la BUA. Continue reading

Gros garçons, plaids, etc.

bibilles_2Après les demandes relatives aux prêts de salle, la mise en libre service de textiles lavables en BU est l’un des sujets sur lequel nous recevons (et avons en interne) nombre de questions. Voici un point d’étape, très factuel, après plusieurs années d’essais/erreurs sur l’entretien des textiles “de confort” en BU.

Un élément de contexte : nous avons fait le choix d’éviter le plus possible les revêtements plastiques malgré leur robustesse et l’hygiène qu’ils permettent. Donc, voilà des années que nous nous préoccupons de maintenir en état minimal de “désirabilité” et d’hygiène les touches de confort qui apportent un supplément d’âme et de moelleux à nos 2 BU. Nous sommes conscients qu’il s’agit de choix précaires et nous sommes susceptibles de les réévaluer à tout moment…

Le billet “économie domestique et blanchisserie en BU” va donc parler :

  • de chauffeuses en tissu
  • de fat boys (nom de code, gros garçons)
  • de plaids
  • d’inclusion et d’évolution des métiers et compétences

Continue reading

Prêter des espaces

Aménagement carré groups sts3

Nous répondons à de [trop] nombreux mails sur la question de la réservation d’espaces de travail à la BUA. C’est signe qu’il est temps de faire un billet BUApro sur le sujet permettant aux collègues en mal de benchmarking de trouver facilement les données nous concernant. La personne ressource sur les questions techniques (Affluences, gestion courante) est Catherine Faïs et pour l’aménagement mobilier (et l’UX) c’est Frédéric Desgranges.

Le billet est structuré en 3 parties :

  1. Typologie des espaces de travail collectif à la BUA
  2. Méthodes d’évaluation des usages mises en oeuvre et problèmes rencontrés
  3. Pistes de travail actuelles

Continue reading

Assurer la continuité de service

visite_du_quai_26022015_05

La BUA ouvre en soirée depuis 2008, le samedi depuis longtemps, et le dimanche depuis 2016 en s’appuyant sur des équipes de moniteurs, des agents de sécurité et des sujétions et astreintes des cadres et/ou volontaires.

Le cadrage général a déjà été détaillé dans deux billets (soirées  et dimanches), mais nous n’avions pas à ce jour diffusé les règles concernant le cadrage du temps de travail des personnels. Les voici.

Continue reading

Inviter l’art contemporain à la BUA

qu_il_plaise_informerL’initiative de mettre des galeries d’art contemporain au cœur des BU est venue d’une volonté délibérée et cohérente de Jean-Claude Brouillard, directeur de 1971 à 2002 et Olivier Tacheau, directeur de 2003 à 2012.

Contrairement aux deux histoires de collaboration précédentes avec la médecine préventive comme avec le service d’orientation et d’insertion professionnelle où la BU s’est contentée du “pouvoir de dire oui” pour faciliter des idées nées loin d’elle, le volet “Arts plastiques contemporains” de la politique culturelle de l’université d’Angers est d’abord né à la BUA avant d’être adopté en 2013 par la Direction de la Culture qui ne cesse, depuis, de lui donner légitimité, cohérence, visibilité et rayonnement. Continue reading

Coopérer avec le SUIO : Infocampus et portes ouvertes

infocampus_2017_accueilTout est parti du constat qu’à la rentrée, les étudiants ont avant tout besoin de se loger, se déplacer, sécuriser leur prévoyance santé, se repérer dans une ville nouvelle pour eux, d’acquérir de nouveaux rituels dans leurs premiers pas hors des habitudes du foyer parental.

Une fois ces besoins assouvis, ils sont en mesure d’assimiler leur métier d’étudiant*. Mais pas avant.

*  Selon la jolie formule du sociologue Alain Coulon, auteur en 1997 d’un ouvrage éponyme.

Continue reading