BUApro spécial collections – décembre 2021

playmobil bibliothèque

Depuis plusieurs années, nous organisons des visites professionnelles thématiques de la BUA d’Angers plusieurs fois par an, que nous voulons “utiles, utilisables et désirables”. Ces visites ne se limitent pas à la découverte des espaces et à un moment d’échange avec un ou deux professionnels de la BUA.

Elles vous permettent de repartir en ayant vraiment utilisé des méthodes UX pour vous faire une idée du fonctionnement et de la réception par le public des services de la BUA et d’échanger activement avec des participant·e·s de profils variés et une dizaine de collègues d’Angers.

À la veille de plusieurs mois de travaux structurants, nous nous intéressons en cette fin 2021 aux usages des collections, leur valorisation et leur mise en espace, avec l’aide d’une stagiaire conservatrice, Elise Leclère, et en partenariat technique avec le Userlab de l’université d’Angers qui devrait pouvoir nous prêter des dispositifs d’eye tracking mobile.

Ce BUApro permettra de collecter et d’exploiter :

  • des données et ressentis d’usages des collections et de leur signalétique et mise en valeur dans les espaces et sur le site web, au moment du lancement de la version bêta d’une refonte de notre site web,

  • des données et ressentis sur l’organisation du circuit du document en interne, après la mise en place d’une modification dans le circuit des suggestions d’achat en ligne

Il ne s’agit ni d’une journée d’étude, ni d’une série de conférences, mais d’une mise en pratique, sur de vraies données et sur le terrain, qui nous permettra de réfléchir ensemble. L’idée est qu’organisatrices et participant·e·s y puisent des idées pratiques de transposition sur leur propre terrain.

Cette 11ème édition de BUApro aura lieu les mardi et mercredi 14 et 15 décembre 2021, sur deux courtes journées sur site. Les inscriptions sont ouvertes sur Eventbrite.

Le temps de travail sera organisé de la manière suivante,

  • Mardi 14 décembre : 11h30-17h30 : faire connaissance entre participant·e·s et se familiariser avec les espaces + 2 ateliers de collecte ou exploitation de données.
  • Mercredi 15 décembre : 9h-15h : restitution et speed-dating.

Pour permettre une dynamique de groupe fluide, les inscriptions sont limitées à 15 personnes. Si vous venez en équipe, chaque personne doit s’inscrire de manière individuelle. En cas d’affluence, nous constituerons une liste d’attente et vous préviendrons en cas de désistement ou d’organisation d’une nouvelle session.

>>>>>>> Inscriptions via eventbrite [ouvertes pour le BUApro des mardi 14 et mercredi 15 décembre 2021]

À bientôt !

Fontaine, je boirai de ton eau

fontaine_a_eau_BUAAmandine Jacquet m’a appris qu’un de nos dadas angevins, très répandu dans les bibliothèques ailleurs dans le monde, allait devenir obligatoire en France à compter du 1er janvier 2022. Tous les établissements recevant du public seront désormais tenus d’être équipés d’au moins une fontaine d’eau potable accessible au public (1) par tranche de 300 personnes accueillies.

J’en profite donc pour remettre en lumière cet extrait du billet de février 2019 qui parlait principalement de l’installation de nos distributeurs “sans gobelets”, mais aussi en passant de nos fontaines à eau, parce que c’est maintenant qu’il faut commencer à vous préparer à rendre ce service, nouveau peut-être pour vous et très apprécié des publics, dès janvier 2022.

De l’eau à volonté

Depuis 2010, nous offrons à nos usagers dans chaque BU un distributeur eau froide à 5°, eau chaude à 80°, qui garde l’incontestable mérite d’offrir un service gratuit moyennant un investissement à 1500 € –  après des tribulations nombreuses sur le choix du modèle. Si vous souhaitez mettre en place ce service, notez 4 choses importantes pour votre analyse des besoins :

  1. installation sur le réseau d’eau potable et contrat de maintenance et nettoyage 2 fois par an,
  2. gros débit (pour éviter les files d’attente) et espace de distribution confortable (au moins 35 cm entre la sortie d’eau et le socle),
  3. boutons poussoirs robustes,
  4. système d’évacuation performant +++, une personne sur deux rinçant son mug de la veille à même la fontaine, ce dernier constat s’appuyant sur des dizaines d’observations et la mort par asphyxie par excès d’arrosage d’un papyrus placé à proximité d’une fontaine à l’évacuation insuffisante.

Continue reading

En lieu sûr ?

en lieu sur twitter bleuLe décret n° 2020-663 du 31 mai 2020 a formellement autorisé le retour des usagers dans les bibliothèques universitaires, sans autre précisions (pour en savoir plus, voir l’article d’Actualitté sur le sujet).

Le 2 juin au matin, la MISTRD envoyait sur la liste de diffusion des directrices et directeurs de BU, un vademecum  sur les conditions d’ouverture en service restreint de services de prêt-retour de type 30 minutes chrono en se référant exclusivement au décret abrogé du 20 mai. Continue reading

Cartes postales #BUAtour | Voyage Bénélux

portraits_groupe_buatourUne carte postale par jour pour rendre compte de ce qui nous a le plus marqué au cours du #BUATour 2019 au Bénélux… Pourquoi ces cartes postales ? Vu la densité de visites sur 4 jours, nous avons profité des trajets ou des quelques moments de pause pour faire une petite collecte collective d’impressions et de souvenirs à chaud. L’intérêt est double :

  • les souvenirs des uns réveillent ceux des autres au sein du groupe au moment de l’échange,
  • c’est une mise en abyme sur ce qui a marqué et intéressé notre groupe plein de gens très différents au delà des “classiques de la visite” qu’on trouve partout ailleurs,
  • et, bien sûr, un fil rouge pour engager la discussion avec le reste de l’équipe BUA à notre retour !

Si vous voulez connaître l’envers du décor, c’est là : https://blog.univ-angers.fr/buapro/2019/09/29/buatour-benelux-le-off/ 😉

Continue reading

Bureaux, etc.

IMG_20181017_185818Le ratio mètres carrés d’espaces internes/nombre d’agents à la BUA a baissé ces 10 dernières années, sous l’effet de plusieurs facteurs :

  • accueil dans les locaux de la BU Belle Beille d’une cellule d’innovation pédagogique,
  • rattachement du service archives de l’université à la BUA,
  • accueil de plusieurs stagiaires “longs” (de 1 à 5 mois), dont certains en alternance, chaque année,
  • remise à disposition du public des 4 “salles de travail de groupes” à la BU St Serge requalifiées en bureaux au moment de l’extension et qui dysfonctionnaient en tant que tels (moindres interactions avec le reste de l’équipe, problèmes climatiques quand un espace conçu et ventilé pour 12 est occupé par une seule personne, accès à l’imprimante, aux toilettes…)
  • réorganisation de l’encadrement basé sur le passage fluide des cadres d’un site à l’autre…

IMG_20181016_201546

Conséquence : tous les agents (y compris l’équipe de direction) partagent des bureaux collectifs, la cohabitation d’une équipe installée depuis longtemps avec de nouveaux venus est plus fréquente qu’avant et les espaces communs (cuisine, toilettes…) font l’objet d’une fréquentation accrue.

Dans les espaces internes comme dans les espaces publics, quand beaucoup (ou davantage) d’individus aux intérêts divers doivent cohabiter, il peut être intéressant de réfléchir de manière délibérée à comment passer de conventions sociales implicites à une explicitation de ce qui peut faciliter la “vie commune au travail”. Voici notre tentative du moment pour ouvrir un dialogue professionnel sur ces questions.

Continue reading

Lasergame : frime ou légitime ?

lasergame_bua_1Au rayon des actions improbables qui construisent une certaine légende professionnelle autour des BU d’Angers (légende dorée pour certains qui y voient audace, capacité d’action et imagination ou légende plus sombre pour d’autres qui, au dedans ne s’y retrouvent pas, ou du dehors projettent sur la BUA une image de frime superficielle), nous avons été les hôtes d’un Lasergame début février 2019.  Continue reading

Des distributeurs “BUA compatibles” 1/3


tirelire-lapinJe hais les régies et payer des fonctionnaires à compter des piécettes. Toucher de l’argent en tant que service public représente un coût de gestion non négligeable, un ensemble de procédures compliquées et des métiers pour rendre des services à titre onéreux que nous sommes loin de maîtriser.

Donc, à l’exception de quelques remboursements de livres, des inscriptions payantes de personnes extérieures à la communauté universitaire -payées à 90% en ligne par CB via Paybox – et de quelques PEB faits à ces mêmes inscrits extérieurs (le service n’étant pas facturé à notre communauté), nous avons délégué à des sociétés extérieures tous les services “non documentaires” que nous ne pouvions raisonnablement pas, au regard des coûts induits et des budgets publics malthusiens alloués à l’Université d’Angers, rendre gratuitement. Le sujet nous apportant nombre de questions, je poserai en 3 billets l’essentiel concernant nos trois contrats de concession actuels :

  • le dernier venu, un distributeur de snacks, boissons fraîches et boissons chaudes que vous avons voulu le plus “BUA compatible”, éthique et féministe possible ;
  • l’historique contrat de concession “copies et impressions”, permettant de gérer, en 2018, plus de 1 500 000 tirages ;
  • le microscopique et improbable contrat “distributeur de bouchons d’oreille” dont le modèle économique simplissime continue de me ravir, 8 ans après sa mise en place.

Episode 1 : Des distributeurs BUA-compatibles distributeurs_BUA_compatibles Continue reading

WC management

DSC_1520Il m’arrive souvent de dire, par pure provocation, lors de formations ou d’interventions à l’extérieur, que l’innovation en BU, c’est d’abord d’avoir tout le temps du savon dans les toilettes.

Curieusement, nous recevons peu de demandes spontanées de benchmarking sur notre gestion des toilettes… mais rencontrons en revanche un franc succès dès que nous nous lançons sur le terrain du retour d’expérience en matière de “WC management”, lors des visites BUApro ou d’autres rencontres professionnelles !

Voici donc un billet circonstancié, sur la place des toilettes :

  • dans l’évolution de nos métiers,
  • au moment de la programmation des bâtiments,
  • au quotidien, avec un petit inventaire de problématiques et de micro-solutions testées, éprouvées ou abandonnées à Angers depuis 10 ans.
  • Avec en bonus de fin, les diaporamas des invitations que m’a valu ce billet depuis sa parution en janvier 2019.

Continue reading

Gros garçons, plaids, etc.

bibilles_2Après les demandes relatives aux prêts de salle, la mise en libre service de textiles lavables en BU est l’un des sujets sur lequel nous recevons (et avons en interne) nombre de questions. Voici un point d’étape, très factuel, après plusieurs années d’essais/erreurs sur l’entretien des textiles “de confort” en BU.

Un élément de contexte : nous avons fait le choix d’éviter le plus possible les revêtements plastiques malgré leur robustesse et l’hygiène qu’ils permettent. Donc, voilà des années que nous nous préoccupons de maintenir en état minimal de “désirabilité” et d’hygiène les touches de confort qui apportent un supplément d’âme et de moelleux à nos 2 BU. Nous sommes conscients qu’il s’agit de choix précaires et nous sommes susceptibles de les réévaluer à tout moment…

Le billet “économie domestique et blanchisserie en BU” va donc parler :

  • de chauffeuses en tissu
  • de fat boys (nom de code, gros garçons) [maj regarnissage 2020]
  • de plaids
  • de chariots à moumoute [maj janvier 2020, à ne pas manquer]
  • d’inclusion et d’évolution des métiers et compétences

Continue reading

Prêter des espaces

Aménagement carré groups sts3

Nous répondons à de [trop] nombreux mails sur la question de la réservation d’espaces de travail à la BUA. C’est signe qu’il est temps de faire un billet BUApro sur le sujet permettant aux collègues en mal de benchmarking de trouver facilement les données nous concernant. La personne ressource sur les questions techniques (Affluences, gestion courante) est Catherine Faïs et pour l’aménagement mobilier (et l’UX) c’est Frédéric Desgranges.

Le billet est structuré en 3 parties :

  1. Typologie des espaces de travail collectif à la BUA
  2. Méthodes d’évaluation des usages mises en oeuvre et problèmes rencontrés
  3. Pistes de travail actuelles

Continue reading