Publication : La parole de l’enfant au bénéfice de ses droits

Cet ouvrage rassemble douze contributions pluridisciplinaires regroupées en trois parties : 1 – La parole des mineurs dans les sphères juridique, judiciaire et administrative.

2 – Les paroles des enfants au coeur des enjeux de(s) famille(s)  

3 – L’agentivité des enfants à l’oeuvre : retours d’expériences

Présentation : http://www.presses.uliege.be/jcms/c_21730/la-parole-de-lenfant

cfd

Podcast : Le Centre International de l’Enfance à la Fabrique de l’Histoire

Dans le cadre d’une semaine consacrée à l’histoire des organisations internationales, la Fabrique de l’Histoire (France Inter, Emmanuel Laurentin) a diffusé jeudi 13 juin un documentaire de Séverine Liatard consacré au Centre International de l’Enfance. Outre des documents d’archives sonores seront présentés des témoignages d’anciens du CIE et les analyses historiques et archivistiques d’Yves Denéchère et Patrice Marcilloux.

A (ré)écouter en podcast : ici

Résultat de recherche d'images pour "centre international de l'enfance livre"

Enjeux postcoloniaux de l’enfance et de la jeunesse. Espace francophone (1945-1980)

Couverture du livre Enjeux postcoloniaux de l'enfance et de la jeunesse

Si la jeunesse a joué un rôle important dans la construction des empires coloniaux, elle est également un enjeu essentiel des décolonisations et de leurs suites. Au second XXe siècle, les processus d’émancipation des peuples colonisés posent en effet avec force la question sociale et politique de l’enfance et de la jeunesse en contexte colonial et postcolonial, dans les pays devenus indépendants comme chez les anciens colonisateurs. L’intérêt de cet ouvrage est de mettre en avant les biopolitiques spécifiques aux enfants et aux jeunes qui ont émergé dans un ensemble complexe de questions politiques et diplomatiques, économiques et sociales, démographiques et populationnistes, philosophiques et religieuses. À l’instar des Colonial and Postcolonial Studies, il s’agit d’interroger les cultures postcoloniales et les articulations entre décolonisation et colonisation, notamment les prolongements de celle-ci dans celle-là. Pendant la décolonisation des empires français et belge et la construction de nouveaux États, les enfants et les jeunes ont été sujets de politiques voulues ou soutenues par des biopouvoirs et mises en œuvre par des protagonistes divers : armées, associations, humanitaires, colonialistes, nouvelles élites, militants, simples citoyens. Les archives publiques qui reflètent les différentes politiques menées ainsi que les sources écrites et orales d’associations ou d’autres organisations permettent de cerner les rôles d’acteurs non-étatiques. Les paroles, plus ou moins critiques, de celles et de ceux qui sont les premières personnes concernées par cette histoire – c’est-à-dire les enfants et les jeunes eux-mêmes – sont bien entendu également mobilisées.

Le site de l’éditeur : ici

Le genre de la construction européenne

Sortie du livre d’une vingtaine de chercheur.e.s sous la direction de Anne-Laure Briatte, Eliane Gubin et Françoise Thébaud :

L’Europe, une chance pour les femmes ? 

Présentation du livre par Françoise Thébaud sur le site du LabEx EHNE : ici

Avec deux contributions personnelles :

- « Historicité et subjectivité du parcours européiste de Louise Weiss », p.27-38.

- « Femmes politiques françaises européistes au temps des fondateurs de l’Europe communautaire (1948-1958) », p.63-73.

Colloque : Décolonisation et enjeux post-coloniaux de l’enfance et de la jeunesse (1945-1980)

 

Ce colloque se tiendra les 27 et 28 juin à la Maison de la Recherche Germaine Tillion de l’Université d’Angers.
Il est organisé par Yves Denéchère au sein du laboratoire TEMOS (axe 1) et dans le cadre du programme EnJeu[x].
Ce sera l’occasion de découvrir l’exposition photos de Sophie Hochart : « Le déracinement silencieux ».
Programme complet ici
L’inscription (gratuite) est obligatoire via ce lien :