Échec en Finale pour la Qualification Directe aux JO

Notre équipe de France de Volley masculine a été battue en finale du tournoi de qualification aux JO, par la Russie, 3 sets à 1, le 10 janvier dernier à Berlin.
Elle devra donc passer par un tournoi de qualification mondial pour espérer décrocher son billet pour les JO, durant lequel elle affrontera à nouveau la Pologne, qu’elle venait d’éliminer en demi finale.

Malgré tout, depuis les exploits français lors des championnats d’Europe, on assiste à un véritable engouement autour de ce sport : en effet près d’un million de téléspectateurs, auront malgré la défaite, suivi le parcours des volleyeurs français lors de cette compétition.

Pour le moment les équipe déjà qualifiées pour les JO de Rio sont : le Brésil, les USA, la Russie et l’Italie, Cuba et l’Argentine.

Joueur à plat ventre, étalé par terre

C’est un plat pour l’équipe de France
Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NoDerivs 2.0 Generic License.

Les fautes de jeu

Il existe différentes fautes:

Faute de position : ne pas respecter le placement correct des joueurs à l’instant où le serveur frappe la balle
(ex : le joueur 1 doit être derrière le joueur en 2 et à droite du joueur en 6)

Balle in : laisser la balle toucher le sol à l’intérieur des limites de son terrain

Faute des 4 touches : effectuer une quatrième touche avant de retourner la balle dans le camp adverse ;

Balle out : envoyer la balle de telle sorte qu’elle touche le sol en dehors des limites du terrain, ou un joueur envoie une balle qui ensuite touche l’antenne (communément appelée mire)

Faute au filet : toucher la bande blanche qui marque la partie supérieure du filet entre les mires avec une quelconque partie du corps ou des vêtements (nouvelle règle applicable depuis 2009)

Faute de pénétration : mettre le pied dans le camp adverse sauf si une partie du pied est sur la ligne centrale (sous le filet) ou pénétrer dans l’espace adverse en gênant l’adversaire (toucher le camp adverse avec la main n’est plus en soi une faute, nouvelle règle applicable depuis 2009)

Faute des 2 touches ou double touche : un même joueur touche la balle deux fois successivement (hors contre et hors première touche)

Faute de frappe d’attaque : un joueur arrière (position 1, 5 ou 6) attaque une balle plus haute que le filet en étant à l’intérieur de la zone d’attaque délimitée par la ligne des trois mètres (sauf s’il prend son appel derrière la ligne des 3 mètres)

Ballon tenu ou transport ou portée: la balle est touchée de manière inadéquate par un joueur (toutes les frappes doivent être franches, il est interdit d’attraper le ballon puis de le relancer)

Faute de service trop long : aucun service ne se fait de la part d’une équipe 8 secondes après que l’arbitre en a donné le signal (coup de sifflet ainsi que signe de la main)

Faute de contre : le joueur contre la balle directement au-dessus du filet sur le service adverse

Faute de ligne : lorsqu’un joueur arrière saute à l’intérieur de la ligne des 3 mètres lorsqu’il attaque, ou lorsque le serveur touche à la ligne extérieure du terrain au moment du service.

Règles de positionnement

Position des joueurs:

Une équipe de volley-ball se compose de 6 joueurs sur le terrain :
– 3 avants
– 3 arrières.

La position des joueurs est généralement désignée par un numéro de 1 à 6 :
–> 1 : joueur arrière droit (défenseur droit ou serveur) que l’on peut également appeler réceptionneur (défenseur)
–> 2 l’avant droit (attaquant)
–> 3 l’avant centre (attaquant central)
–> 4 l’avant gauche (attaquant)
–> 5 l’arrière gauche (défenseur gauche)
–> 6 l’arrière centre (défenseur central).

Terrain volleyball, position des joueurs, numérotations

Positionnement des joueurs sur le terrain

88x31

Position des joueurs et service:

Cette numérotation correspond à l’ordre de service lors du début de set.
Le poste 1 est occupé par le premier joueur à servir, lposte 2 correspond au joueur qui servira en deuxième etc…
Chaque joueur est tenu d’être à sa position lors de la mise en jeu de la balle. En revanche, dès la balle mise en jeu, les joueurs sont libres de se déplacer sur le terrain à leur guise.

Les joueurs de l’équipe qui récupèrent le service font une rotation dans le sens des aiguilles d’une montre. Le joueur P2 devient P1, etc…

Origine du volleyball

Le volley-ball est inventé le 9 février 1895 aux États-Unis par un professeur (pasteur) d’éducation physique William G. Morgan, afin d’occuper les athlètes pendant l’hiver. C’est en s’inspirant à la fois du basket-ball et également du tennis qu’est née la « mintonette », le 2 décembre 1895. La mintonette se devait d’être un sport de salle moins violent que le basket-ball, pour les membres les plus âgés tout en exigeant toujours un minimum d’effort physique.

Les premières règles, écrites par William G. Morgan, instauraient un filet de 1,98 m de hauteur, un terrain de 7,6 par 15,2 m, et un nombre de joueurs illimité. Un match était composé de neuf tours avec trois services pour chaque équipe dans chaque tour, avec un nombre de contacts avec la balle illimité pour chaque équipe avant son renvoi à l’adversaire. En cas d’une erreur de service, un deuxième essai était permis. Le fait de frapper la balle dans le filet était considéré comme une faute (avec la perte du point ou d’un temps-mort) sauf si cela se passait à la première tentative de service.

Après avoir observé ce sport, Alfred Halstead remarqua la nature de « volée » dans le jeu à son premier match d’exhibition en 1896. Le jeu fut rapidement connu sous le nom de volley-ball (il a été à l’origine orthographié en deux mots: « volley ball »). Les règles du volley-ball furent légèrement modifiées par la suite.