l’équitation

un cavalier monte un cheval brun proche d'une cascade d'eau.

source: stephanemartin

L’équitation est « la technique de la conduite du cheval sous l’action de l’homme », à la fois art, loisir et sport avec pour partenaire un équidé, le plus souvent un cheval ou un poney. Cette discipline réunit deux espèces biologiques différentes, l’être humain et l’équidé, et demande un matériel spécifique.
L’équitation tient historiquement un rôle utilitaire puisqu’elle facilite les déplacements de l’homme, et un rôle militaire, par le biais des corps de chevalerie et de cavalerie.

Les disciplines d’équitation sont très nombreuses et variées. Les sports hippiques recherchent presque uniquement la vitesse, les sports équestres proposent saut d’obstacles et dressage du cheval, le concours complet d’équitation réunissant les deux disciplines précédentes et un cross. Parmi les disciplines les plus pratiquées figurent également la randonnée équestre, l’endurance qui en est dérivée, l’équitation western et la voltige en cercle.
L’équitation de loisir est très certainement la plus pratiquée, en centre équestre ou avec son propre cheval. Il est difficile de dénombrer le nombre d’adeptes puisque ce type d’équitation ne nécessite pas d’appartenance à un club ou une association. Le cavalier peut se promener ou randonner à cheval de la même façon qu’une personne se promène ou randonne à bicyclette ou à pied. L’équitation de loisir peut aussi se pratiquer en manège ou en carrière.
L’équitation éthologique, inspirée de l’éthologie équine et qui vise à interagir avec son cheval tout en prenant en compte les particularités psychologiques de l’animal, connaît un vif succès, à la suite notamment du film L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux.

bénéfices pour la santé:
pour un gainage hors pair
Qui dit équitation, dit muscles fuselés. Ce qui signifie que vous ne risquez donc pas de prendre du volume, mais plutôt d’acquérir un véritable gainage postural.

Explications : dès le démarrage, vous travaillez le trot et le galop dit “enlevé”, c’est-à-dire en suspension. Autant dire que vous sollicitez essentiellement vos muscles profonds : principalement ceux des abdos, des dorsaux et des adducteurs.

Par ailleurs, pour contribuer à asseoir votre “assiette” (ce mouvement de fesses épousant le mouvement du cheval qui semble naturel chez certains à commencer par Lucky Luke), vous allez miser sur vos muscles fessiers et vos adducteurs.

plus de tonus et d’équilibre
L’équitation ne fait pas appel à la force, mais au tonus musculaire. Le pilotage de l’animal se fait par une tonicité régulée des jambes, des cuisses et des bras.
L’équitation n’est pas non plus un sport d’endurance : il s’apparente plutôt à une pratique de glisse ! En effet, vous devez anticiper le mouvement de l’animal, comme un surfeur cherche à se propulser sur l’eau. C’est fondamental, plutôt que de chercher à résister au déplacement, vous devez l’accompagner tout en gardant le contrôle. Un objectif qui va vous demander de développer vos qualités d’équilibre.

 

 

article inspiré d’une source wikipédia.

le handball

daniel Narcisse, joueur de l'équipe de france, s'apprête à tirer face au défenseur adverse.

Les premières traces de jeux similaires au handball remontent à la France médiévale ainsi que chez les Inuits du Groenland à la même époque. Le jeu moderne prend ses sources au xixe siècle, au Danemark, sous le nom de « håndbold ». Le Danois Holger Nielsen créa les règles du handball moderne (håndbold) en 1898.

Le but du jeu est de faire entrer la balle dans le but adverse plus de fois que son adversaire. Le principe est de dribbler avec le ballon ou, faire une passe à un coéquipier. Une fois qu’il a le ballon en main, le joueur peut avancer en dribblant mais ne peut effectuer que 3 pas sans dribbler et ne peut garder le ballon plus de trois secondes s’il reste immobile.
Chaque équipe se compose de sept joueurs sur le terrain et de remplaçants (joueurs de champ ou gardiens) généralement au nombre de cinq. Une équipe est généralement constituée d’un gardien de but et six joueurs de champ, répartis la plupart du temps en deux ailiers (droit et gauche), deux arrières (droit et gauche), un demi-centre (ou arrière-central) et un pivot. Le nombre de remplacements est illimité.

Bénéfices pour la santé:

renforce l’affirmation de soi
Dans une équipe, il faut savoir “se faire sa place”. Être accepté par ses coéquipiers. Pour cela, les qualités en dehors du parquet sont aussi importantes que celles du terrain. L’affirmation de soi, c’est aussi se prouver que l’on est meilleur que l’adversaire. Et, donnée à ne pas négliger, le handball permet vite d’être en forme physique, favorisant une image corporelle positive, ce qui est toujours un atout pour la confiance en soi.

favorise l’esprit d’équipe
Comme tous les sports collectifs, le handball est un excellent moyen de développer son esprit d’équipe. Sport où il est compliqué de faire la différence tout seul, le handball exige une parfaite entente avec ses coéquipiers tant en défense qu’en attaque. Il demande donc une adaptation au collectif, que l’on soit un joueur au talent au-dessus de la moyenne ou en dessous. Jouer au handball, c’est travailler le « vivre ensemble », savoir s’appuyer sur l’autre et apporter sa pierre à l’édifice.

l’importance de l’agilité
Même si la puissance est une qualité très utile pour marquer les buts, le handball requiert avant tout une très bonne agilité balle en main. Réussir une bonne passe pour trouver un coéquipier, savoir se frayer un chemin vers le but en dribblant, réaliser des feintes pour tromper l’adversaire sont autant d’atouts indispensables si on veut atteindre un bon niveau. Pour progresser, la répétition des gestes à l’entraînement est indispensable.

oblige à enchainer les efforts
Au handball, l’effort est permanent. Les phases de défense succèdent aux phases d’attaque à un rythme éffréné. Idéal pour les personnes qui cherchent un sport permettant un gros travail au niveau cardiaque et/ou une forte dépense énergétique.

développe harmonieusement le corps
Contrairement à de nombreux sports qui débouchent sur un développement musculaire axé soit sur les membres supérieurs soit sur les membres inférieurs, le handball permet un développement harmonieux du corps. Si les bras sont très sollicités quand on est porteur du ballon, tout le bas du corps est en continuel effort dès qu’on entre sur le terrain, avec l’enchaînement des courses et des sauts. Sans oublier la ceinture abdominale, qu’il est nécessaire de renforcer pour être performant et prévenir toute douleur au dos…

 

article inspiré de source wikipédia