Les bienfaits du sport

Quelque soit le sport pratiqué, cela agit sur votre santé de façon positive mais aussi négative :

Les inconvénients sont variables selon les sports et sont surtout présents lors d’une pratique très intense. Il s’agit surtout de maladies articulaires, ou d’une augmentation d’une risque de traumatisme. Ainsi, il faut bien connaître les dommages que peuvent entraîner chaque sport afin d’éviter tout souci de santé.

L’activité sportive apporte surtout des bénéfices sur la santé :

  • Lutte contre le vieillissement
  • Améliore du sommeil
  • Diminue les risques cardio-vasculaire
  • Aide à l’équilibre pour la balance entrée-sortie : permet de garder un poids “normal”
  • Contribue à votre bien-être : diminue votre stress
  • Préviens certaines maladies osseuses
  • Améliore votre quotidien
Alors pourquoi ne pas commencer aujourd’hui une activité sportive ?

B.S

Les méfaits de l’inactivité

Pour comprendre les bienfaits du sport, il faut d’abord comprendre pourquoi l’inactivité est mauvaise.

Pour en forme, nous avons besoin d’un équilibre entre les entrées et les sorties. Les entrées sont les apports alimentaires principalement. Les sorties sont composés à la fois des selles et des urines et surtout de la dépense énergétique utilisée pour faire fonctionner l’organisme.

Aujourd’hui, dans les sociétés riches, les entrées sont beaucoup plus importantes que les sorties. Cela s’explique par une nourriture trop riche et une inactivité physique. On observe alors un déséquilibre métabolique et énergétique qui entraîne des pertubations importantes de l’organisme et pas seulement une prise de poids.

Les conséquences de l’inactivité sont le diabète, les dyslipidémies (troubles des lipides au niveau du sang),l’ostéoporose, les cancers et l’HTA (hypertension artérielle), l’obésité.

Ainsi pour rester en bonne santé, il faut être actif : marcher 30 minutes par jour par exemple. Avoir une activité sportive vous permet d’éviter cette inactivité de façon agréable : ne vous en privez pas.

La Natation

Nageuse en crawl pendant sa respiration

Source : http://www.flickr.com/photos/cmaccubbin/2796119647/
Auteur : cmaccubbin

L’eau recouvre les 2/3 de notre planète : il semble alors essentiel de savoir nager. Durant l’antiquité, on enseignait la natation aux citoyens romains  dès leur enfance. Aujourd’hui, cette apprentissage perdure.

AVANT TOUT

L’eau est un  espace privilégier offrant beaucoup de liberté pour notre corps : cela est intéressant pour la rééducation fonctionnelle par exemple. En ce qui concerne la peur de l’eau : il n’y a pas de mystère : il faut se familiariser avec ce milieu particulier.

LA TECHNIQUE 

Il existe 4 grands techniques de nages : le crawl, la brasse, le papillon, le dos crawlé. Ces 4 nages offrent différentes sensations. La technique se travaille plus ou moins facilement en fonction des nages et des individus. Pour les non initiés, la natation reste très accessible car très intuitive particulièrement pour la brasse.

LES BIENFAITS

  • Elle muscle l’ensemble du corps 
  • Elle fait progresser votre endurance et votre souffle : la gestion du souffle est une des particularité de la natation
  • C’est un sport non violent physiquement. L’eau supporte le poids du corps et donc décharge les articulations et facilite les mouvements
  • Elle vide la tête : c’est une vraie pause
  • Elle brûle entre 500 à 800 calories par heure en fonction des individus et des nages

CONTRE-INDICATION 

Peu de contre-indication : les problèmes d’infection pulmonaire, l’eczéma …

 

Sport très agréable qui vous permettra de vous détendre et d’être bien physiquement.

B.S

Le Tennis

Revers de Roger Federer sur le gazon de Wimbledon

Source : Wikipédia/Squeaky Knees

          Sport de raquette par excellence, le tennis est issue du jeu de paume, sport qui était extrêmement à la mode en France. Il voit le jour en Angleterre, à la fin du 19ème avec la création du tournoi de Wimbledon, le plus ancien tournoi encore d’actualité. Ce sport traverse rapidement la manche. Il devient véritablement professionnel avec la naissance de l’ère Open en 1968. Aujourd’hui, le tennis est un sport très populaire et beaucoup pratiqué.

AVANT TOUT :

Le tennis reste un jeu. IL a un caractère ludique et très addictif. Il vous permettra de vous faire plaisir tout en vs maintenant en forme. Il peut se jouer à tout les niveaux.

LES BASES :

Le tennis se joue avec une raquette et des balles en caoutchouc sur un cours avec des limites précises et un filet.On peut jouer en simple (1vs1) ou en double (2vs2) en utilisant les couloirs (les limites sont repoussées en double). Il y a des règles bien précises : elles sont peu nombreuses et facile à intégrer. Le joueur doit remettre la balle dans les limites terrain sans que celui n’est rebondi plus d’une fois. Il y a différent coups en fonction des phases de jeu : le coups droit, le revers, la volée, le service, le smatch, le lob…

LA TECHNIQUE :

Le tennis est un sport très riche car très technique. Chaque coup a ses règles avec des prises de raquette différentes. Les techniques varient en fonction des individus : c’est à vous de trouver celle qui vous convient le mieux. La technique définit votre style de jeu; jeu à plat pour les attaquants et avec beaucoup de lift pour les défenseurs. La technique ne doit pas vous faire peur : cela s’apprend. Elle ne doit pas rester un obstacle pour s’amuser à faire du tennis.La richesse de ce sport tient dans les différentes surfaces des cours : terre battue, gazon, dur …

LES BIENFAITS SUR LA SANTE :

  • Il vous apprend à vous concentrer : La pratique du tennis requiert beaucoup de concentration : pour élaborer une stratégie, se placer sur la balle, suivre la balle, bien appliquer la technique…
  • Il vous fait travailler votre endurance : Le tennis demande beaucoup d’endurance pour pourvoir maintenir une intensité de jeu pendant un match. Le jeu en lui même est si prenant qu’on se surpasse plus facilement et que l’effort est moins désagréable.
  • Il renforce vos muscles : Le tennis est un sport qui sollicite la plupart des muscles de votre corps :
    • les muscles des membres inférieurs,
    • les abdominaux
    • les muscles du dos
    • les muscles du membres supérieurs (même si votre côté coup est plus musclé que l’autre : cela se corrige par un peu de musculation).
  • Il améliore votre coordination : entre votre jeu de jambe et vos mouvements du haut du corps.
  • Il vous fait brûler des calories : environ 500 calories par heure

LES POINTS NÉGATIFS :

Le tennis est un sport très intense et qui peut entraîner certains troubles : il favorise la détérioration des articulations, il impose un rythme soutenu à votre cœur.

A RETENIR : 

Le tennis est un sport agréable, ludique et bénéfique pour la santé. Les clubs de tennis sont nombreux en France; les terrains de tennis ne manquent par en France, alors pourquoi ne pas essayez ?

B.S

l’équitation

un cavalier monte un cheval brun proche d'une cascade d'eau.

source: stephanemartin

L’équitation est « la technique de la conduite du cheval sous l’action de l’homme », à la fois art, loisir et sport avec pour partenaire un équidé, le plus souvent un cheval ou un poney. Cette discipline réunit deux espèces biologiques différentes, l’être humain et l’équidé, et demande un matériel spécifique.
L’équitation tient historiquement un rôle utilitaire puisqu’elle facilite les déplacements de l’homme, et un rôle militaire, par le biais des corps de chevalerie et de cavalerie.

Les disciplines d’équitation sont très nombreuses et variées. Les sports hippiques recherchent presque uniquement la vitesse, les sports équestres proposent saut d’obstacles et dressage du cheval, le concours complet d’équitation réunissant les deux disciplines précédentes et un cross. Parmi les disciplines les plus pratiquées figurent également la randonnée équestre, l’endurance qui en est dérivée, l’équitation western et la voltige en cercle.
L’équitation de loisir est très certainement la plus pratiquée, en centre équestre ou avec son propre cheval. Il est difficile de dénombrer le nombre d’adeptes puisque ce type d’équitation ne nécessite pas d’appartenance à un club ou une association. Le cavalier peut se promener ou randonner à cheval de la même façon qu’une personne se promène ou randonne à bicyclette ou à pied. L’équitation de loisir peut aussi se pratiquer en manège ou en carrière.
L’équitation éthologique, inspirée de l’éthologie équine et qui vise à interagir avec son cheval tout en prenant en compte les particularités psychologiques de l’animal, connaît un vif succès, à la suite notamment du film L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux.

bénéfices pour la santé:
pour un gainage hors pair
Qui dit équitation, dit muscles fuselés. Ce qui signifie que vous ne risquez donc pas de prendre du volume, mais plutôt d’acquérir un véritable gainage postural.

Explications : dès le démarrage, vous travaillez le trot et le galop dit “enlevé”, c’est-à-dire en suspension. Autant dire que vous sollicitez essentiellement vos muscles profonds : principalement ceux des abdos, des dorsaux et des adducteurs.

Par ailleurs, pour contribuer à asseoir votre “assiette” (ce mouvement de fesses épousant le mouvement du cheval qui semble naturel chez certains à commencer par Lucky Luke), vous allez miser sur vos muscles fessiers et vos adducteurs.

plus de tonus et d’équilibre
L’équitation ne fait pas appel à la force, mais au tonus musculaire. Le pilotage de l’animal se fait par une tonicité régulée des jambes, des cuisses et des bras.
L’équitation n’est pas non plus un sport d’endurance : il s’apparente plutôt à une pratique de glisse ! En effet, vous devez anticiper le mouvement de l’animal, comme un surfeur cherche à se propulser sur l’eau. C’est fondamental, plutôt que de chercher à résister au déplacement, vous devez l’accompagner tout en gardant le contrôle. Un objectif qui va vous demander de développer vos qualités d’équilibre.

 

 

article inspiré d’une source wikipédia.

le handball

daniel Narcisse, joueur de l'équipe de france, s'apprête à tirer face au défenseur adverse.

Les premières traces de jeux similaires au handball remontent à la France médiévale ainsi que chez les Inuits du Groenland à la même époque. Le jeu moderne prend ses sources au xixe siècle, au Danemark, sous le nom de « håndbold ». Le Danois Holger Nielsen créa les règles du handball moderne (håndbold) en 1898.

Le but du jeu est de faire entrer la balle dans le but adverse plus de fois que son adversaire. Le principe est de dribbler avec le ballon ou, faire une passe à un coéquipier. Une fois qu’il a le ballon en main, le joueur peut avancer en dribblant mais ne peut effectuer que 3 pas sans dribbler et ne peut garder le ballon plus de trois secondes s’il reste immobile.
Chaque équipe se compose de sept joueurs sur le terrain et de remplaçants (joueurs de champ ou gardiens) généralement au nombre de cinq. Une équipe est généralement constituée d’un gardien de but et six joueurs de champ, répartis la plupart du temps en deux ailiers (droit et gauche), deux arrières (droit et gauche), un demi-centre (ou arrière-central) et un pivot. Le nombre de remplacements est illimité.

Bénéfices pour la santé:

renforce l’affirmation de soi
Dans une équipe, il faut savoir “se faire sa place”. Être accepté par ses coéquipiers. Pour cela, les qualités en dehors du parquet sont aussi importantes que celles du terrain. L’affirmation de soi, c’est aussi se prouver que l’on est meilleur que l’adversaire. Et, donnée à ne pas négliger, le handball permet vite d’être en forme physique, favorisant une image corporelle positive, ce qui est toujours un atout pour la confiance en soi.

favorise l’esprit d’équipe
Comme tous les sports collectifs, le handball est un excellent moyen de développer son esprit d’équipe. Sport où il est compliqué de faire la différence tout seul, le handball exige une parfaite entente avec ses coéquipiers tant en défense qu’en attaque. Il demande donc une adaptation au collectif, que l’on soit un joueur au talent au-dessus de la moyenne ou en dessous. Jouer au handball, c’est travailler le « vivre ensemble », savoir s’appuyer sur l’autre et apporter sa pierre à l’édifice.

l’importance de l’agilité
Même si la puissance est une qualité très utile pour marquer les buts, le handball requiert avant tout une très bonne agilité balle en main. Réussir une bonne passe pour trouver un coéquipier, savoir se frayer un chemin vers le but en dribblant, réaliser des feintes pour tromper l’adversaire sont autant d’atouts indispensables si on veut atteindre un bon niveau. Pour progresser, la répétition des gestes à l’entraînement est indispensable.

oblige à enchainer les efforts
Au handball, l’effort est permanent. Les phases de défense succèdent aux phases d’attaque à un rythme éffréné. Idéal pour les personnes qui cherchent un sport permettant un gros travail au niveau cardiaque et/ou une forte dépense énergétique.

développe harmonieusement le corps
Contrairement à de nombreux sports qui débouchent sur un développement musculaire axé soit sur les membres supérieurs soit sur les membres inférieurs, le handball permet un développement harmonieux du corps. Si les bras sont très sollicités quand on est porteur du ballon, tout le bas du corps est en continuel effort dès qu’on entre sur le terrain, avec l’enchaînement des courses et des sauts. Sans oublier la ceinture abdominale, qu’il est nécessaire de renforcer pour être performant et prévenir toute douleur au dos…

 

article inspiré de source wikipédia