OpenCV et le Raspberry PI

J’ai eu l’occasion de parcourir de nombreux ouvrages sur OpenCV, ce que j’en ai retenu pour la partie non technique, c’est que le plus dur est de comprendre que le domaine de la “Computer Vision” est extrêmement complexe et fonctionne de manière bien différente de la vision d’un être humain. Ces différences comportent des avantages et des inconvénients. OpenCV est une librairie gigantesque, ce qui signifie qu’il n’est pas conçu que pour analyser le comportement des êtres humains mais tous types de visions associés par ordinateur. Par exemple dans le domaine médical on pourrait l’utiliser pour analyser des radios par exemple. Bref OpenCV ce n’est pas une jolie interface graphique où l’on peut facilement uploader une image et derrière on nous indique l’âge, le sexe, la taille, le poids potentiel de l’individu, si il est également présent sur un autre photo. Pour faire simple, apprendre à l’utiliser correctement nécessite au mieux des mois, au pire des années des années de travail.

En quête d’un tutoriel simple sur OpenCV

Dans ce contexte, l’idée est donc de trouver un tutoriel simple afin de pouvoir monter en compétence, ainsi le tuto suivant semble abordable :
https://realpython.com/blog/python/face-recognition-with-python/

Je dis bien semble car pour pouvoir le démarrer il vous faudra déjà OpenCV sur votre machine, à titre d’information un article a été publié à cet effet sur ce blog, il faut compter au minimum une bonne demie-journée d’installation (ceci n’est pas une blague), avoir une caméra reconnue par le Raspberry Pi, pour information si vous utilisez la caméra Pi c’est également une bonne demie-journée de travail, cf : l’article que j’ai pu rédiger à ce sujet si vous souhaitez gagner du temps. Bref OpenCV pour le Raspberry Pi, vous l’aurez compris, c’est du sport.

Début du tutoriel OpenCV de Shantnu Ti

La première étape consiste à récupérer tous les fichiers qui vont servir à faire le tuto :

https://github.com/shantnu/FaceDetect/

dans la colonne de droite vous avez la possibilité de tout télécharger d’un coup via un fichier .zip.

Une fois cela fait vous n’avez plus qu’à vous rendre dans le bon dossier et à exécuter le script souhaité… dans mon cas de figure, cela marche pour la première fois. En témoigne ce selfie “un peu flou” que j’avais pris il y a quelques mois avec Guillaume Rolland, l’inventeur du SensorWake :

Faces found_screenshot_13.10.2015

 

Bon l’exemple ci-dessus, est un peu particulier, car trois des visages ne sont pas entiers, mais sur les visages entiers comme vous pouvez le voir mon visage est reconnu.