Management Intergénérationnel Partie 2/3 : Les risques liés à l’absence de management intergénérationnel

Dans partie précédente, une présentation des profils des différentes générations a été faite. Il est maintenant clair qu’une personne ayant vécu les trente glorieuses n’a pas les mêmes attentes et besoins au travail qu’un jeune né avec l’informatique et les réseaux sociaux.

Un des principaux problèmes liés à l’absence d’un management adéquate est l’incompréhension entre les collaborateurs. En effet les managers sont souvent des personnes d’expériences ayant fait leur preuves par le passé. Lorsque ces managers ont à gérer des collaborateurs plus jeunes, ils ne comprennent pas toutes leurs réactions et leurs attentes.  N’ayant pas les mêmes attentes et perceptions concernant le monde du travail et en l’absence de sensibilisation sur les sources de conflits entre générations, ces managers ne pourront pas établir de relation de confiance avec les nouvelles générations et parviendront difficilement à asseoir leur autorité. L’incompréhension sera alors mutuelle et un climat de stress et de méfiance pourra alors se créer. Dans certains cas, une lutte de pouvoir entre le salarié et le manager peut naître.

Du point de vue de l’organisation des entreprises, les attentes des nouvelles générations sont créatrices de nouveaux problèmes. Il est vrai qu’aujourd’hui il est plus difficile de fidéliser un jeune à une entreprise. En effet, le climat économique, les réseaux sociaux, la volonté de trouver un sens à ce qu’ils font et le refus de l’autorité incitent les jeunes à changer souvent d’entreprises. L’organisation des entreprises actuelles n’est souvent pas suffisamment mature pour gérer des démissions récurrentes. Cela crée des problèmes de gestion des compétences, du capital humain et des périodes de transition entre un employé partant et un nouvel arrivant. Ainsi l’entreprise aussi doit s’adapter aux exigences et aux attentes  des nouvelles générations.

Ces deux exemples prouvent que cette dimension est à prendre en compte tant l’absence de management intergénérationnel peut être néfaste pour les entreprises.

Le prochain article sur le management intergénérationnel détaillera quelques solutions utilisées par des précurseurs dans ce domaine.

Sources : Quelques chiffres ; Source 1 ; Source 2 ; Source 3 ; Source 4

L’ISTIA forme aussi des Managers dans les Services !

La Qualité… historiquement développée dans les industries s’adapte aujourd’hui aux services.

Les banques, les assurances, les SSII, les universités ont besoin, pour rester compétitives, de satisfaire leurs clients, de gérer au mieux leurs systèmes d’informations, de s’adapter rapidement au changement, de proposer des offres pertinentes… Tous ces aspects peuvent être approchés en adoptant un système de Management adapté et une approche orientée Qualité.

Au cours d’une conférence animée par M. Charki, Jérôme De Tourtier et Serge Masserot sont intervenus sur ce sujet.

NF X30-205: Guide pour la mise en place d’un Management Environnemental

Avec la place importante qu’occupe actuellement l’environnement, de plus en plus d’entreprises se lancent dans des politiques de management environnementales. Des normes à l’image de l’ISO 14001 apparaissent ainsi comme des supports et listes de directives à mettre en place. Dans l’optique de faciliter et d’aider les entreprises dans cette démarche environnementale, l’AFNOR a publié en Mars 2013 une nouvelle norme :NF X30-205. Elle décrit la mise en place par étapes d’un système de management environnemental en partant du lancement à la surveillance, mesurage et communication. La norme NF X30-205 peut s’appliquer à tout type d’organisme, quelque soit sa taille, sa nature, son activité, sa localisation.

La norme décompose les étapes de mise en place du management environnemental en trois niveaux comportant chacun un certains nombres d’exigences, d’actions à mettre en place.

NB : La norme NF X30-205 n’est pas destinée à remplacer la norme ISO 14001 mais elle est juste un guide pour les entreprises souhaitant mettre en place un management environnemental.

Sources :

  • http://www2.afnor.org/espace_normalisation/structure.aspx?commid=2237
  • http://www.boutique.afnor.org/norme/nf-x30-205/systemes-de-management-environnemental-guide-pour-la-mise-en-place-par-etapes-d-un-systeme-de-management-environnemental/article/800510/fa173273


La nouvelle version de la norme ISO9001 arrive à grand pas !

Ne restez pas à côté de la plaque et informez-vous dès à présent de son contenu.

Les exigences sont dans les chapitres 4 à 10, les trois premiers chapitres sont consacrés au périmètre, aux définitions, aux termes…

Le chapitre 4 :

Paragraphe 4.1 : Identifier les éléments internes et externes ayant un impact sur l’entreprise et son système de management de la qualité.

Paragraphe 4.2 : Identifier les parties intéressées : clients directs, utilisateurs finals, revendeurs, distributeurs

Paragraphe 4.3 : Documenter le périmètre du SMQ : Le manuel qualité n’est plus une exigence !

Paragraphe 4.4 : Idem paragraphe 4.1 de l’ISO9001 V2008 : approche processus

Le chapitre 5 : Celui-ci est consacré au leadership.

–          Le leadership devra promouvoir amélioration et innovation.

–          La politique qualité est évidemment documentée.

Le chapitre 6 : La planification

  1. –          La nouveauté est l’approche « risques et opportunités ». Il faudra prendre en compte les éléments et les exigences identifiés dans les paragraphes 4.1 et 4.2. On évoque plan de traitement des risques permettant d’éviter  les risques.
  2. –          Mise en place d’une planification documentée :
  • Définition des actions à réaliser
  • Affection des ressources (paragraphe 7.1)
  • Attribution des responsabilités de pilotage détermination du délai de réalisation
  • Définition des moyens mis en place pour l’évaluation des résultats obtenus

Le chapitre 7 :

Les exigences concernant l’infrastructure nécessaire et l’environnement de travail restent inchangées.

Un paragraphe est dédié à la sensibilisation du personnel

Un paragraphe concerne la communication interne et externe :

  • Détermination des sujets à communiquer
  • Détermination des fréquences
  • Définition des destinataires de la communication

Le chapitre 8 :

On y retrouve les exigences métiers :

  • Planification
  • Clients : activités commerciales
  • Fournisseurs : achats et approvisionnements
  • Développement et réalisation des biens et des services
  • Non conformités des biens et des services

Le chapitre 9 :

Ce chapitre est consacré à l’évaluation des performances. On y trouve :

  • La satisfaction client
  • L’évaluation des fournisseurs
  • Le programme des audits en fonction des objectifs qualité et non de l’importance des processus
  • La revue de management doit prendre en compte les changements d’environnement de l’entreprise

Le chapitre 10 :

Le dernier chapitre est naturellement consacré à l’amélioration :

  • Non-conformités et actions correctives
  • Amélioration

Source :
http://www.ameliorationcontinue.fr/

Vous pouvez aussi consulter : https://blog.univ-angers.fr/qsfo/2012/10/25/afnor-normalisation-revele-le-cahier-des-charges-de-la-revision-de-la-norme-iso-9001/

La norme OHSAS 18001 devient une norme ISO

Vu sur le site Afnor :

La norme OHSAS 18001 définit les exigences relatives aux systèmes de management de Sécurité et Santé au Travail . Elle a été développée par la BSI en 1999 puis révisée en 2007.

Très utilisée à travers le monde, cette norme en devenant une norme ISO deviendra une norme de système de management générique.

Cela facilitera son intégration aux autres démarches telles que celles basées sur les normes ISO 9001:2008 pour le management de la qualité ou ISO 14001:2004 pour le management environnemental.

 

En savoir plus