La Kizomba

Pour finir, je vous présente une nouvelle danse très sensuelle qui va littéralement captiver votre attention: La Kizomba! La Kizomba est un mot Angolais qui signifie fête! Dans ses débuts cette danse est pratiquée en Angola, mais aussi dans d’autres pays Lusophones tels Le Mozambique, Le Brésil, Le Timor Oriental … Aujourd’hui la Kizomba a conquis le monde entier !
Elle est le fruit de l’évolution du Semba traditionnel sur des rythmes de zouk. Cette danse contient également des éléments du Tango.
La Kizomba bénéficie d’un pas de base sur deux temps ou sur trois temps et il existe plusieurs postures de danses différentes: la position fermée et ouverte. Le guidage est très présent et important dans cette danse, car les deux personnes sont très proches l’une de l’autre. La fille a donc besoin de très bien ressentir le guidage, sinon elle ne comprend pas ce que souhaite faire son partenaire .On peut guider avec plusieurs parties du corps: le torse, les bras, les hanches, les jambes, le bas du dos.
Trois styles majeurs de Kizomba existent: le style Angolais, Portugais, Capverdiens.
La kizoumba d’ Angola utilise une posture semblable au Semba ( main gauche du danseur vers le haut). Les Capverdiens eux, ne l’appellent pas la danse Kizomba mais Passada. Ils cherchent à se différencier de la Kizomba d’Angola. Néanmoins, la différence réside dans le fait que cette Kizomba se pratique sur un tout petit espace que l’on pourrait visualiser comme un carré. Le style portugais est le plus courant en France. Les danseurs sont très proches et peuvent effectuer quelques pas de tango … Ce qui donne un mélange de Tango et de Zouk avec des glissés et des portés…
Partage, fusion, sensualité, douceur, si cet esprit de la danse vous parle, apprenez la technique !!!

La Bachata

Cette danse en couple est originaire de la République Dominicaine. L’origine du mot Bachata vient d’Afrique et signifie «la fête et le temps de récréation». Cette danse est romantique et très sensuelle et évoque la misère du peuple et l’amour. Peu connue à l’origine, elle se développe et se propage dans le monde entier autour des années 80.
Aujourd’hui, la Bachata est le symbole international de la République Dominicaine. Comme d’autres danses latines, la Bachata envahit les soirées en France par son rythme ensoleillé qui séduit énormément.
La Bachata Dominicaine qui était le premier genre de Bachata n’est plus unique à l’heure actuelle. En effet, en s’internationalisant la Bachata s’est mélangée avec d’autres styles de danse créant par exemple, le Bachatango qui allie Bachata et tango, la Bachata sensuelle, la Bachata moderne, la Bachata urbaine, la Bachata New Style…
Le rythme musical de la Bachata est sur 4 temps et les deux partenaires font les pas de base en miroir sur 8 temps. C’est une danse d’attitude, faite de balancements, de rotations et de déhanchements.
Par ailleurs, une complicité se créée vite avec son partenaire. On peut agrémenter la mélodie avec des gestes lents et rapides, des figures, de la sensualité, des mouvements d’ondulations. La Bachata véhicule un message de nostalgie, de désir, Un autre pas de base les bras tendus cette fois ![/caption]d’indifférence, d’amour, de plaisir … et évoque une légère touche d’érotisme.

Une danse qui peut toucher les plus romantiques d’entre vous !! Lancez-vous!

Un petit pas de base de Bachata ;) Photo prise par un photographe qui nous a donné son accord pour la mettre sur notre blog

Un petit pas de base de Bachata 😉
Photo prise par un photographe qui nous a donné son accord pour la mettre sur notre blog

Et hop un petit levé de jambe. Photo prise par un photographe qui nous a donné son accord pour la mettre sur notre blog

Et hop un petit levé de jambe.
Photo prise par un photographe qui nous a donné son accord pour la mettre sur notre blog

Un autre pas de base les bras tendus cette fois ! Photo prise par un photographe qui nous a donné son accord pour la mettre sur notre blog

Un autre pas de base les bras tendus cette fois !
Photo prise par un photographe qui nous a donné son accord pour la mettre sur notre blog

Le Cha-Cha-Cha

Le cha-cha-cha apparaît fin des années 1940. À cette époque, la Havane est le lieu de villégiature préféré des riches Américains. Bars, casinos et cabarets se développent et accueillent les plus grands groupes américains et les orchestres locaux. Mélange de rythmes du jazz et de la rumba,le mambo fut alors inventé. Les danseurs s’approprièrent ce rythme pour introduire de nombreuses acrobaties. Pour pouvoir reprendre leur souffle, ils introduisirent entre des figures des mouvements plus simples, dont le ” chatch “(deux pas lents suivis de trois basculements rapides du poids du corps d’une jambe sur l’autre).
En 1953, Enrique Jorrin, violoniste, remarque l’ inconvénient du rythme trop rapide. Il simplifie donc les rythmes de certains airs de mambo pour obtenir une musique plus simple à danser. Le succès est immédiat et de nombreux danseurs pratiquent sur cet air un pas dérivé du ” chatch ” . Un nouveau nom apparaît; le cha-cha-cha.
De Cuba, le cha-cha-cha se répand très rapidement en Amérique du Nord. Il arrive en Europe, où il rencontre un franc succès. S’adressant à tous les publics, le cha-cha-cha est une danse populaire.
En 1955, la danse se danse à 2, face à face, sans contact, avec une bonne dose d’improvisation. Quelques années plus tard, la danse est codifiée par des anglais qui introduisent la notion de contact en couple. Aujourd’hui le cha-cha-cha fait partie des danses de salon et disparaît du folklore cubain.
Cependant, aujourd’hui, le cha-cha-cha refait surface progressivement dans le monde des danses latines. Le cha-cha-cha se danse sur un rythme 4/4. Le cha-cha-cha est toujours dynamique et joyeux. Avis aux amateurs !

La Salsa

La Salsa est une danse assez sportive . Vous apprendrez vite en pratiquant souvent notamment lors de soirées salsa !
Pour vous convaincre de danser la salsa, je vais vous lister tous les avantages :
– Sportive, elle vous permet donc de vous maintenir en forme et de vous défouler.
– Émouvante et sensuelle, elle vous permet de faire passer à travers votre gestuel vos émotions.
– Amusante, elle vous permet de passer d’agréables moments avec vos amis ou de beaux inconnus .
– Sociale, elle vous permet de créer des liens, de se construire un réseau d’amis.

Désavantage : aucun

photo de flickr libre de droit

photo de flickr
libre de droit

La Salsa Cubaine

La Salsa cubaine vient de Cuba. Cette danse est également connue sous le nom de « casino ». C’est une danse en huit temps dont six sont dansés et deux sont des temps de pause . Le couple agit en miroir quand il danse sur le pas de base. C’est-à-dire que la cavalière met son pied droit sur le premier temps en arrière, tandis que l’homme lui, met son pied gauche en arrière. Sur le 3ème temps, les pieds des deux partenaires sont rassemblés au milieu et au 5ème temps, la fille avance le pied gauche en avant tandis que le gars avance son pied droit en avant. Ce qui correspond à un droite- gauche -droite et gauche -droite -gauche pour la fille et l’inverse pour le garçon. La Salsa s’est développée dans les années 1950 dans les clubs Havanes et Tropicana sous le son endiablé de musique Africaine et Hispanique. La principale caractéristique de la Salsa cubaine tient au fait que les partenaires se déplacent l’un autour de l’autre (et non en ligne droite comme la Salsa portoricaine). La Salsa cubaine est la Salsa pratiquée le plus en France. C’est une danse improvisée où la cavalière doit rester constamment à l’écoute de son partenaire. Ainsi, aucune chorégraphie n’est à retenir. La Salsa peut se pratiquer lors d’une Rueda où plusieurs couples forment une ronde, et un leader annonce les passes qu’ils doivent effectuer. La Salsa est une danse où la liberté prime. Chacun peut avoir son propre style (en ajoutant des jeux de bras ou de jambes…). C’est une danse énergique où vous pourrez vous défouler !!! Alors préparez-vous et allez danser !!! GO !

La Salsa Portoricaine

Dans les années 2000, la Salsa portoricaine importée des États-Unis, apparaît en Europe.
Dans cette danse, les déplacements se font en ligne. Les femmes ajoutent du style avec des jeux de bras. La Salsa portoricaine est en constante évolution car elle est influencée par d’autres types de danses( hip hop, danse de salon , rock…). Ces changements permettent d’attirer de nouveaux danseurs.
Aussi, deux courants de Salsa portoricaine coexistent: Le New York Style qui est une évolution du mambo. C’est une danse avec des contretemps (changement de direction) et très rapide. Les danseurs se déplacent toujours en ligne et font beaucoup de jeux de jambes. La danseuse tourne beaucoup sur elle-même. Le deuxième style s’appelle le Los Angeles Styles. Il se danse avec des acrobaties sur un rythme plus rythmé et déchaîné. Il est rythmé sur des temps forts.
Si vous aimez l’élégance, la droiture, la grâce, cette danse est faite pour vous!

Valse

La valse a gagné ses lettres de noblesse dans les années 1780 à Vienne et s’est ensuite répandue en Occident.
Valse à droite et valse à gauche

On peut danser la valse à droite (le couple danse dans le sens des aiguilles d’une montre) ou la valse à gauche. La valse à droite (resp. valse à gauche) est également appelée tour à droite (resp. tour à gauche).

Le tour à droite est plus facile à pratiquer que le tour à gauche pour la raison suivante :
– Le danseur guide le couple avec son bassin, mais aussi avec son bras. La majorité des personnes étant droitières, il a été convenu que le danseur enlace la danseuse avec son bras droit dans le dos pour la guider.
– Dès lors, il est plus facile au danseur de faire pivoter le couple vers la droite dans un mouvement de déroulé. Alors qu’un pivot vers la gauche nécessite un mouvement d’enroulé où les corps des deux danseurs sont un obstacle.

Toutefois et bien qu’il s’agisse de la forme la plus courante, le tour de valse n’est pas la seule existante, il est possible de trouver dans certaines valses chorégraphiées des formes telles que des grands-jetés, des véroniques (passage de la danseuse sous le bras du danseur) ou encore des sauts…

Différentes formes de valses :
– valse viennoise
– valse lente
– valse musette
– valse tango
– valse à plusieurs temps (trois temps, cinq temps, huit temps, onze temps)

Droit d'utilisation  Source : Flickr

Droit d’utilisation
Source : Flickr

Rock

La danse Rock est une danse sur la musique du même nom.

L’histoire du Rock est longue et parsemée d’influences diverses. Selon le type de rythmique, la région du monde, l’époque ou le milieu social, de nombreuses danses ont pris la dénomination de Rock. Dans un souci d’exhaustivité, on peut en distinguer neuf types:
Le Rock à quatre temps
Le Rock à six temps. Elle s’inspire du Swing des années 1938-1939 mais avec une plus grande variété de figures
Le Boogie Woogie est ce que les anglais appellent également le « Jive », les américains le « Lindy », les français le (3-3-2). Il a été importé par l’armée américaine en 1945 sous le nom de « Jerry-Bug » (Le Boogie se danse aussi sur 6 temps)
Le Rock sauté a été mis au point par les Anglais. Il s’apparente plus à la Gigue qu’au Rock
Le Bebop qui revient sous le nom de Bop
Le Rock à 8 temps, c’est l’ancien Swing double temps ou huit temps créé en 1941 et qui a été très en vogue jusqu’en 1950
Le Boogie à 8 temps
Le Rock acrobatique
Le Madison

D’autres danses s’apparentent d’une façon ou d’une autre au Rock:
Le Lindy Hop (le prédécesseur)
Le Jive (prononcé « djaïve »)
Le Balboa

Tango

Le Tango est une danse latine d’Argentine et d’Uruguay.
C’est d’abord une marche, sur les temps forts de la mesure.

Bien qu’il soit une danse d’improvisation, le tango et la milonga au fil de leur histoire sont devenus des danses très structurées. Il n’y a pas de figures mais plutôt des éléments techniques qui portent des noms, et une technique qu’il faut apprendre afin de pouvoir danser au gré de l’interpretation et de façon fluide par la suite, en compagnie du partenaire. Quelques mots suffisent à illustrer le propos: abanico, gancho, boleo, sentada, corridita, traspie, finta, aguja, lapiz, ochos, caminata, base cruzada, ocho cortado, punteo, barrida, bicicleta, enlazado, enrosque… sont autant d’éléments techniques qui peuvent être mélangées au gré de l’imagination des danseurs. C’est donc une technique très structurée, de même que les comportements en milonga, même si de nos jours cette structure souffre de nombreuses libertés. Ces éléments techniques peuvent être pratiqués différemment selon les styles, et c’est là une autre source de richesse du tango: Styles orillero, salon, fantasia, milonguero, canyengue… L’essentiel du tango dansé reste cependant dans l’abrazo, c’est-à-dire la façon de se tenir embrassés et d’évoluer à la fois en harmonie et avec énergie, personnalité et fantaisie. À travers l’abrazo qui transmet l’énergie d’un partenaire à l’autre, c’est l’homme qui propose au travers de marques définies « le terme exact est marcar » et sa partenaire dispose… le guidage est donc le travail de l’homme, même s’il est impossible de tout guider à proprement parler.

Le partenaire qui guide (traditionnellement l’homme), ne guide pas littéralement avec les bras, ni avec les mains, mais avec le buste, avec le poids du corps. Ce guidage qui semble imperceptible vu de l’extérieur, est en fait infiniment plus clair, pour le partenaire qui suit, que s’il était effectué directement avec les bras. De fait, plus le guidage vient de l’intérieur du corps, plus il est naturel, clair et fonctionnel. (Et un danseur qui a « du mal à guider une partenaire » pour quelque raison, aura parfois tendance à « en rajouter avec les bras ».) La danseuse suit pour garder l’axe du couple, tout en gardant l’équilibre sur son propre axe, sans chercher à deviner les pas à l’avance. C’est un jeu géométrique complexe souvent hostile à l’analyse, permis par les possibilités de positionnement relatif des deux corps en fonction de certains principes de mouvements de marche. En aucun cas il ne s’agit de porter le poids de l’autre, ou de faire porter son poids à l’autre : c’est un langage de communication corporelle.

Cette marche improvisée à quatre jambes s’est enrichie au fil du temps.

Le tango est une danse en recherche permanente.
Selon Gustavo Naveira :
« On ne connaît pas le fondement structurel et technique du tango. […] Un danseur classique peut connaître jusqu’au dernier détail du travail de chacun de ses muscles lorsqu’il exécute tel ou tel mouvement. C’est-à-dire qu’il connaît la structure de son mouvement jusqu’aux plus petits détails. Il n’en est pas ainsi pour le tango. On en est encore à discuter si l’on doit ouvrir l’abrazo, quelle est la bonne distance, quelle est la lecture que l’on doit faire de la technique. Et il y a plus. Il n’y a pas de discussion consistante de quels sont les éléments constitutifs du tango. Dans le fond, on ne sait pas encore ce que l’on est en train de faire. »

Droit d'utilisation Source : Flickr

Droit d’utilisation
Source : Flickr

Danse classique

La danse classique ou appelée aussi ballet, est une danse en plusieurs mouvements gracieux. De plus, le ballet est le nom qui permet de faire allusion à la pièce musicale composée pour être interprétée par le biais de la danse.

Cette danse est arrivée lors de la Renaissance Italienne (XVe siècle). Au fil du temps, les mouvements et les pas de danse se sont améliorés voire perfectionnés, le spectacle chorégraphique peut intégrer de la musique, du chant, du texte, des décors,… .

Le ballet peut constituer une pièce autonome ou être intercalé au sein d’un opéra ou d’une œuvre de théâtre. Parmi les nombreux types de danses classiques, nous retiendrons le ballet courtois, le ballet romantique et le ballet d’action.

L’illusion de voler ?
le danseur se doit de sembler défier les lois de la pesanteur. Le(la) danseur(danseuse) peut paraître planer.

La danse classique exige une importante concentration du danseur, lequel doit exécuter des mouvements corporels avec une grande précision et coordination. L’entrainement est indispensable dans la mesure où la plupart des formes du ballet requièrent beaucoup de souplesse et d’élasticité.

La tenue a un rôle fondamental dans la danse classique. Les danseurs portent des vêtements qui adhèrent bien au corps pour que leurs mouvements puissent être appréciés plus facilement. La femme porte un tutu (une jupette) et l’homme porte un justaucorps. Aux pieds, ils portent des chaussons techniques dont les embouts sont en tissu, en silicone ou en mousse pour réduire la douleur lorsqu’ils dansent sur les pointes.

Depuis la fin du XVIIe siècle, le ballet est organisé de façon hiérarchique, en rang :
Maître de Ballet, Danseur (danseuse) étoile, premier (première) danseur (danseuse), sujet, coryphée, danseur figurant, danseur surnuméraire, quadrille.

Si vous avez la passion de faire de la danse, et que vous voulez voler dans les étoiles, la danse classique est pour vous !

Droit d'utilisation Source : Flickr

Droit d’utilisation
Source : Flickr