Fémur

Le fémur est l’os de la cuisse, il s’articule en haut avec l’os coxal et en bas avec le tibia et la patelle. Le fémur est un os long composé d’une diaphyse (partie intermédiaire) et de deux épiphyses. La diaphyse fémorale est de forme prismatique triangulaire, c’est-à-dire qu’en la dessinant en coupe on obtient un bord postérieur, un bord latéral, un bord média. L’épiphyse supérieure décrit avec la diaphyse un angle d’inclinaison de 125°. Elles sont reliées par le col chirurgical. La tête du fémur mesure 25 mm de rayon et est presque entièrement recouverte de cartilage sauf à un endroit nommé fovéa capitis.  C’est là que vient s’insérer le ligament de la tête fémorale, qui est l’un des ligaments de l’articulation coxo-fémorale (os coxal/fémur), ou articulation de la hanche. Derrière, il existe un col anatomique qui relie la tête au reste de l’épiphyse. Le sommet de cette épiphyse forme le grand trochanter à l’extérieur, et le petit trochanter à l’intérieur. Il existe une ligne qui relie le grand et le petit trochanter : il s’agit de la ligne intertrochantérique. A l’extrémité inférieure on trouve l’épiphyse distale, avec sur la face antérieure, la trochlée fémorale aussi nommée surface patellaire. Une trochlée est une gouttière en forme de diabolo, cela rappelle que cette partie est concave et qu’elle s’articule avec la patelle. Sa partie latérale est plus large que sa partie médiale.

 

En vue postérieure, on retrouve le grand et le petit trochanter ainsi que le col anatomique, surmonté par la fosse trochantérique ou fossette digitale. Le grand trochanter est surmonté de la crête intertrochantérique. La face postérieure de la diaphyse est le siège de deux lignes : la crête médiale et la crête latérale. Elles forment la ligne âpre. En bas, on retrouve des éléments articulaires nommés condyles qui sont en continuité avec la surface patellaire. Ce sont le condyle médial et le condyle latéral, le condyle médial étant plus étroit que le condyle latéral.

Si on projette l’axe de l’épiphyse supérieure du fémur ainsi que l’axe de l’épiphyse inférieure (trochlée), on obtient un angle entre les deux. C’est l’angle de déclinaison de 15°.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.