La bière et ses couleurs

La couleur dépend du type de malt intégré.

Bière blonde

Image d’une bière blonde. Source : wikipedia. Licence creative commons.

Les blondes sont fabriquées grâce à un malt très clair, très pâle, blond. Elles sont désaltérantes car légères, et moins appréciées pour leurs qualités gustatives et leurs arômes. Ce sont elles que l’on retrouve dans les grandes marques de bières et dans les magasins de la grande distribution.

 

 

 

Bière ambrée

Image d’une bière ambrée. Source : wikipedia. Licence Creative Commons.

Les ambrées ou les rousses relèvent d’un malt d’une couleur allant de l’or cuivré au roux prononcé, ce malt est légèrement torréfié (griller les grains) donnant une saveur un peu caramélisée ou de réglisse ou fruits secs. Elles sont plus goûtées et dotées de plus de saveur comparé aux blondes.

 

 

 

Bière brune

Image d’une bière brune. Source : Flickr. Licence Creative Commons.

Les brunes sont fabriquées à partir d’un malt franchement torréfié et vont du brun acajou au noir ébène. Elles sont dotées d’une mousse crémeuse et caractérisées par des touches de goût tels que le café, le cacao et le pain d’épice. Elles sont plutôt amères au final.

 

 

 

 

Bière blanche

Image d’une bière blanche. Source : Flickr. Licence Creative Commons.

Les blanches sont des bières acidulées et obtenues à partir d’un malt d’orge mais aussi de froment. On retrouve des saveurs d’agrumes et de miel. Elle est trouble car non flitrée.

La classification des bières

La classification des bières peut se faire en fonction du type de fermentation.

On a les bières de fermentation haute ou ales, c’est la méthode la plus ancienne pour une température d’environ 22°C. Les levures vont rester en surface et la fermentation dure moins d’une semaine. Cette catégorie contient entre autres l’Abbaye, la Barley Wine, l’India Pale Ale, la Scotch Ale, l’Hefe-Weizen, la Stout, la Saison…

  • L’Abbaye : elle peut être blonde, ambrée ou brune et elle est issue du Moyen-Age.
  • La Scotch Ale : d’origine écossaise elle est bien foncée et a une saveur assez forte.
  • La Barley Wine : signifiant « vin d’orge », c’est une bière forte en alcool, corsée et très fruitée.
  • La Stout : elle est particulièrement houblonnée et d’origine anglaise.
  • La Saison : moyennement alcoolisée à forte, rafraîchissante, de couleur orange jaune et fruitée.

Les bières de fermentation basse sont appelées lager. Pour une température de fermentation d’environ 12°C, ce procédé est beaucoup plus récent que le précédent. Ici, les levures se retrouvent au fond de la cuve. Ce sont des bières typiquement allemandes et tchèques avec comme exemple la Bock, Dunkel, Eisbock, Pislner et Märzen.

  • Pislner ou Pils en fonction de la région du monde, née en Tchécoslovaquie en 1842.
  • Eisbock : fortement alcoolisée et très maltée.
  • Märzen : très maltée et caractérisée comme douce

Découlent ainsi 2 grandes catégories de bière. On retrouve néanmoins une troisième catégorie pour les bières belges de la vallée de la Senne, issues d’une méthode artisanale de brassage consistant à laisser le moût à l’air libre dans des cuves peu profondes. C’est la fermentation spontanée pour la lambic. On retrouve aussi les krieks (mot flamand pour « cerise »), les gueuzes et les faros (bières typiques de Bruxelles, très légères)

On peut aussi classer les bières selon leur origine, et la classification reconnue aujourd’hui est la classification anglo-saxonne, mais de loin la plus aisée…

On classe également les bières en fonction de leur couleur : blanche, blonde, brune, rouge ou noire, ambrée (rousse.)