L’escalade

Au début du xxe siècle, l’escalade se développe et de nombreux

une femme grimpe une falaise au dessus de l'océan

source: wikipedia/ marc d’haenen

nouveaux clubs alpins se créent notamment en Allemagne, en France, en Italie, en Angleterre et aux États-Unis. Le niveau des grimpeurs progresse vite malgré le matériel encore très basique. Pendant des années l’escalade est pratiquée de manières très différentes selon les pays, les clubs alpins se réunissent alors à Chamonix en 1932 et fondent l’Union internationale des associations d’alpinisme (UIAA) afin de coordonner les actions des différents clubs et de gérer les problèmes inhérent au milieu de l’escalade. Durant le xxe siècle, l’escalade progresse au rythme de l’évolution du matériel et des performances des grimpeurs, et des voies d’escalade de difficultés croissantes sont ouvertes au fil des années.

Appelée également varappe ou grimpe, l’escalade est un sport consistant à atteindre le haut d’une structure, naturelle ou artificielle, appelée voie avec ou sans aide de matériel. Le terrain de jeu du grimpeur va des blocs de faible hauteur aux parois de plusieurs centaines de mètres en passant par les murs d’escalade.

Elle est souvent considérée comme un sport à risques, bien qu’il convienne de distinguer différentes pratiques. De nos jours, elle se pratique habituellement avec un équipement permettant d’évoluer en sécurité, mais il existe une pratique plus extrême, appelée escalade en solo intégral, où le grimpeur évolue sans aucun système d’assurage.

 

Bénéfices pour la santé

L’escalade fait appel à de nombreuses aptitudes, à commencer par la force physique. Au fil de la pratique, le grimpeur développe sa musculature, notamment au niveau de ses bras et ses jambes. Il va aussi gainer ses épaules, son dos, ses mollets et sa ceinture abdominale. Avoir de bons muscles constitue donc un atout indispensable pour poursuivre la pratique et passer à un niveau supérieur.

Le sportif apprend également à gérer l’équilibre de son corps : il devient plus souple, plus agile, plus endurant, et renforce ses capacités psychomotrices.

Nb: l’escalade est aussi considérée comme l’un des sports permettant de brûler le plus de calories en peu de temps (environ 540 à 750 par heure), en raison de l’intensité avec laquelle elle sollicite muscles et concentration.

L’escalade ne permet pas seulement de se sculpter un corps tonique et musclé, elle fait également appel au mental.
Concentration intense, anticipation, dépassement de soi… sont autant de qualités mises en avant par ce sport. Le grimpeur apprend à s’autonomiser, mais aussi à prendre ses responsabilités vis-à-vis de ses compagnons de grimpe, lorsqu’il tient le rôle de l’assureur.
N’oublions pas que l’escalade reste un sport extrême. Les risques sont grands, et c’est la sécurité de tous ses participants qui est en jeu. En pratiquant ce sport, on apprend donc à avoir confiance en soi, en ses partenaires, à maîtriser ses émotions et économiser ses efforts.

Au final, tout notre organisme est sollicité… Alors n’attendez plus et rejoignez le mur le plus près de chez vous !

CP

 

article inspiré pour partie par la source wikipédia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>