Projet formes brèves et adolescence

Capture d’écran 2018-10-27 à 19.04.53
Ce projet, soutenu par le programme EnJeu[x] et le laboratoire CIRPaLL (université d’Angers), s’inscrit dans le cadre des travaux de l’axe « Nouvelles et Formes brèves » du CIRPaLL.

Voir plus d’information
- sur l’axe « Nouvelles et Formes brèves » du CIRPaLL : http://blog.univ-angers.fr/nouvellesetformesbreves/
- sur le programme EnJeu[x]: http://enfance-jeunesse.fr/

Présentation du projet FoBrAd:

 

Les adolescents seront envisagés de façon large, de la pré-adolescence à l’âge de jeune adulte, à la fois en tant que récepteurs/ consommateurs, mais aussi comme producteurs de formes brèves et notamment acteurs d’innovations dans le domaine.

Ces formes brèves sont de nature diverse :
- formes de fiction brève : nouvelles, nouvelles graphiques, contes, micro-récits, fan fiction, twittérature ; BD ; comic strips…
- poèmes et chansons ; journaux intimes et carnets inscrivant le bref dans du long
- productions hybrides de jeunes/pour les jeunes sur internet (blogs, chroniques, vids, trailers etc.), qui associent souvent texte, image et son
- formes brèves qui recourent à l’image fixe et/ou mobile : photos, graffitis, collages, montages en clip, jeux vidéo, documentaires, adaptations graphiques ou pour l’écran, séries télévisées, films de court métrage

Les axes de réflexion peuvent porter sur les thématiques suivantes dans leur rapport avec les formes brèves pour adolescents :
- L’histoire des formes brèves pour la jeunesse et/ou produites par les adolescents
- La poétique des formes brèves pour adolescents
- Le style expérimental des formes brèves pour adolescents
- Formes brèves et thèmes « adolescents » : La métamorphose ; voyages dans le fantastique, cultures de genre ; les interdits ; la sexualité ; la religion ; la violence ; la politique ; la famille, etc.
- Exploitation pédagogique/didactique des formes brèves via le numérique ; les ateliers de creative writing
- Le marché des formes brèves pour adolescents : questions de consommation
- Mutations et éthique dans les formes brèves pour adolescents ;
- Mutations technologiques et évolution des contraintes de production/réception
- Jeunes adultes en tant qu’auteurs et producteurs de formes brèves ; question de l’auto-publication de la forme brève littéraire en ligne, de l’autoproduction et de la diffusion de courts-métrages ou chansons en ligne
- Formes brèves et communication : réseaux sociaux, chroniques, blogs … ; les réseaux sociaux comme lieux d’émergence et d’expérimentation libre de nouvelles pratiques de formes brèves

En s’inscrivant dans le cadre de l’axe 3 du programme EnJeu[x], « Cultures, Imaginaires, Création », le projet permettra l’analyse du rapport entre forme brève et jeunesse, dans des perspectives disciplinaires diverses, à la fois synchroniques et diachroniques.

Il pourra s’appuyer sur l’expertise déjà acquise depuis de longues années dans le domaine de la fiction brève anglophone par le CRILA, puis plus largement par le CIRPaLL depuis 3 ans dans le domaine des formes brèves ; et d’un autre côté sur l’expertise d’EnJeu[x] pour ce qui est du thème de la jeunesse. Il s’inscrit par ailleurs dans l’axe “Nouvelles et formes brèves” du laboratoire CIRPaLL et dans l’axe “Patrimoines, écritures et cultures » de la SFR Confluences.

Il permettra aussi de consolider les partenariats avec les universités de Nantes et du Mans, avec l’université catholique de l’Ouest, l’université catholique de Lille et l’université de Franche-Comté, mais aussi avec des universités étrangères (Edge Hill, Louvain, Saint-Jacques de Compostelle, Athènes, etc.) et ainsi de renforcer la mise en place d’un réseau international autour de la thématique des formes brèves, en vue du dépôt d’un dossier H2020.

Nous participerons aussi à l’organisation de manifestations culturelles telles que le concours de nouvelles pour étudiants organisé par Annie Birks par exemple (pour plus d’informations, voir Concours de nouvelles pour étudiants : https://angers.uco.fr/fr/actualite/concours-de-nouvelles-pour-etudiants … Nous envisageons aussi de travailler en association avec des bibliothèques municipales, pour faire intervenir un artiste qui exposerait sur le thème de l’adolescence, ou encore donner carte blanche à des adolescents pour s’exprimer (dans le cadre d’un projet tutoré en partenariat avec l’IUT d’Angers/UCO).