Le Conflit Divin, Première Partie : Osiris

Le grand dieu Osiris

Pour pouvoir lire cet article sur mon nouveau site, cliquez ici !

4 thoughts on “Le Conflit Divin, Première Partie : Osiris

  1. Bonjour,
    Lors de notre récent voyage en Égypte, notre guide (conférencier égyptologue parlant français) nous a bien sûr conté cette légende Osiris/Isis/Horus mais avec une chronologie différente sur la conception d’Horus : elle est réalisée après la reconstitution du corps d’Osiris (sans membre viril), donc une « immaculée conception ». Ce qui va dans le sens d’Isis (Nubienne) « Vierge Noire » dont on peut voir des représentations de » Vierge à l’Enfant », notamment au Temple de Philae. Ce mythe aurait été repris par les premiers chrétiens d’Égypte (coptes) jusqu’au IV siècle après JC et répandu dans le bassin méditerranéen. Il serait à l’origine de la Vierge Noire actuelle que l’on retrouve dans diverses régions mais dont l’explication « chrétienne » donnée est très différente !
    Qu’en pensez-vous ?

    • Bonjour,
      Merci pour votre remarque intéressante. Il faut bien savoir que les mythes de chaque religion ne sont pas uniformes : chaque source peut nous donner des versions divergentes sur quelques points. Néanmoins, la ligne principale reste inchangée et c’est la raison pour laquelle je vous en livre ici une synthèse globale. Le passage concernant la conception d’Horus est, avec les lamentations pour Osiris, l’un des passages les plus contés par les différentes sources archéologiques et littéraires. Il est donc normal que l’on puisse le raconter de diverses manières. Quant au fait que ce mythe aurait pu influencer les chrétiens, cela me semble tout à fait plausible. Le personnage de la Vierge trouve des correspondances dans toutes les religions, à commencer par la Mésopotamie (Inanna/Ishtar), jusqu’à la Vierge Marie des chrétiens. Néanmoins, ce personnage passe dans les autres civilisations plus par son aspect de mère, déesse amoureuse/sexuelle que par son attribut virginal. Les hypothèses sont donc recevables et une étude plus approfondie nous en apprendrait sûrement plus pour les confirmer. Pour résumer, toutes les versions existent et se valent, mais retirer le passage sur le membre viril ressuscité d’Osiris serait nier la thématique de la résurrection très présente dans le mythe. Il ne faut donc pas qu’il passe à la trappe.
      J’espère avoir pu vous éclairer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>