La Guerre de Troie

Les mythes gréco-romains sont ponctués d’aventures et d’épopées réalisées par des héros, la plupart du temps des demi-dieux. Dans ces histoires, ils affrontent des monstres ou participent à des épreuves pour le pouvoir ou l’amour. Les héros sont souvent soutenus par un ou plusieurs dieux, et en même temps détestés par d’autres. Héraclès, par exemple, n’a pas du tout la faveur d’Héra. Les héros ne sont pas toujours vu comme des « bons », comme par exemple Agamemnon dans l’Iliade. Je vais tenter de vous raconter très brièvement quelques mythes afin de vous familiariser avec chacun des héros, ou du moins les plus connus.

Le croquis ci-dessous représente quelques-uns des héros présents chez Homère. De gauche à droite : Ménélas, Pâris, Diomède, Ulysse, Nestor, Achille et Agamemnon.

Les héros de Troie

Les héros de Troie

Le récit de la Guerre de Troie provient de l’Iliade d’Homère, épopée composée entre 850 et 750 av J.C. Il raconte le conflit entre les Troyens (Priam, Hector, Pâris, Enée) et les Achéens, venant de toute la Grèce (Agamemnon, Ménélas, Ulysse, Achille, Ajax, Patrocle, Diomède, Nestor). En revanche, cette oeuvre ne raconte qu’une petite partie de la guerre. Tout commence lorsque la déesse Éris, déesse de la discorde, veut se venger de ne pas avoir été conviée au banquet de l’Olympe. Elle cueille une pomme d’or du jardin des Hespérides et y grave « pour la plus belle », avant de la lancer en plein milieu de l’Olympe. Héra, Athéna et Aphrodite se réclament chacune la plus belle. Zeus ne peut pas trancher : il demande à Hermès de lui trouver l’homme le plus beau sur Terre afin que celui-ci choisisse. C’est ainsi que Pâris est choisi. C’est un troyen, exilé sur le mont Hida car il a été prédit qu’il signerait la fin de Troie. Le choix est difficile : Héra lui propose la souveraineté absolue sur l’Europe et l’Asie, Athéna la victoire de tous ses combats et Aphrodite lui offre l’amour de la plus belle femme au monde. Il choisit Aphrodite et se fait haïr par les deux autres. C’est ainsi que Pâris part trouver Hélène, fille de Zeus et de Léda, et, malheureusement pour lui, femme de Ménélas (qui est le frère d’Agamemnon).

L'enlèvement d'Hélène, Gavin Hamilton

L’enlèvement d’Hélène (G. Hamilton)

Alors que Ménélas est en voyage en Crète, Pâris séduit Hélène et l’emmène avec lui à Troie, où son père, Priam, leur donne un bon accueil. La déesse Iris prévient alors Ménélas de « l’enlèvement », et celui-ci demande l’aide de tous les grecs pour aller récupérer sa femme (pour Achille, voir article éponyme). Au moment de larguer les amarres, il n’y a pas de vent, car la déesse Artémis est en colère contre le chef des armées grecques, Agamemnon. Il décide donc de lui sacrifier sa fille en offrande (Iphigénie). Au dernier moment, Artémis revient sur ses paroles et sauve la jeune fille. En revanche, une prophétie annonce que le premier homme à fouler le sol de Troie mourra. C’est le cas de Protésilas. La guerre dure 10 ans. Durant les 9 premières années de la guerre, les grecs n’arrivent pas à prendre Troie.

Achille et Briséis (G. Cadès)

Achille et Briséis (G. Cadès)

Une querelle entre Agamemnon et Achille a lieu, car ce second désire qu’Agamemnon libère sa captive Chryséis. Celui-ci refuse, alors Apollon envoie la peste sur le camp des grecs. Achille fait pression sur Agamemnon qui accepte à une seule condition : un échange entre Chryséis et la compagne d’Achille, Briséis (on voit ici toute l’inspiration des noms…). Achille accepte à contre-cœur mais décide de ne plus se battre.

Alors que la guerre est en trêve (il y a de nombreuses trêves durant ces 10 années), Pâris propose un combat singulier à Ménélas. Le gagnant garde Hélène. Malheureusement pour les troyens, Pâris perd, mais est sauvé de la mort par Aphrodite. La trêve prend alors fin. Lors d’une bataille, Patrocle, le cousin et ami intime d’Achille, empreinte l’armure de ce dernier pour commander à ses troupes. Il réalise des exploits, mais fini tué par Hector, frère de Pâris et commandant des armées de Troie. Achille est hors de lui : il propose un combat à mort entre lui et Hector. Il tue Hector et traîne son corps derrière son char. Priam, père d’Hector et de Pâris, va secrètement chercher le corps d’Hector. Il supplie Achille de lui rendre son fils pour lui organiser des obsèques. Celui-ci accepte et l’Iliade se termine sur les funérailles d’Hector.

Achille sait que sa fin est proche, car il a appris de sa mère que son destin est tracé depuis le début, et qu’il va mourir à Troie. Apollon prend l’apparence de Pâris et décoche une flèche dans son talon, son seul point faible (les versions sur ce passage peuvent diverger). Les grecs comptaient sur la force d’Achille pour prendre Troie, ils désespèrent donc. Ulysse à l’idée de créer un cheval de bois dans lequel il est possible de cacher des hommes, afin de l’offrir aux troyens et d’attaquer la ville de l’intérieur. Croyant avoir gagné la guerre, les troyens font la fête et prennent le cheval. Les grecs sortent alors du cheval et un immense massacre commence alors, n’épargnant qu’Énée, son père Anchise et son fils qui réussissent à s’enfuir, ainsi qu’Hélène. Troie finit pillée et brûlée.

Pour plus d’informations :

- L’Iliade d’Homère et L’Enéide de Virgile.

- Les ouvrages Homère : Le Prince des Poètes, d’Alexandre Famoux et La Guerre de Troie : mythes et réalités de Nic McCarty.

- Mythologies, d’Edith Hamilton.

- Les films Troie de Wolfgang Petersen et Hélène de Troie de Robert Wise.

- Les opéras Les Troyens de Berlioz et La Belle Hélène d’Offenbach.

Pâris (Orlando Bloom) et Hélène (Diane Kruger) dans Troie

Pâris (Orlando Bloom) et Hélène (Diane Kruger) dans Troie

3 thoughts on “La Guerre de Troie

  1. Pingback: Sixième | Pearltrees

  2. Pingback: Le monde des cités grecques | Pearltrees

  3. Pingback: Cdijracineperso | Pearltrees

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>