Le réseau Tor

Le nom Tor est un acronyme pour « The onion router« .
Tor est un réseau informatique superposé mondial et décentralisé. Il permet à son utilisateur de surfer anonymement sur internet, notamment en changeant l’adresse IP de l’utilisateur à intervalle régulier (toutes les 5-10 minutes).
C’est également un moyen d’accès au web invisible.
C’est une organisation à but non-lucrative qui se concentre sur la protection de la vie privée et l’anonymat des internautes sur le web. Le réseau TOR est conçu pour éviter que les gouvernements ou les entreprises privés puissent vous espionner.

Fonctionnement de Tor
Le réseau TOR fonctionne en faisant passer votre connexion par différents points de relais qui sont gérés par des milliers de volontaires dans le monde. Ainsi, il est impossible d’attaquer frontalement le réseau TOR à cause de sa nature décentralisée.
Le réseau TOR se base sur 2 principes fondamentaux, à savoir, le logiciel qui vous permet de vous connecter au réseau et les volontaires qui proposent des serveurs à travers le monde.
Au lieu de prendre un chemin direct de l’expéditeur au destinataire, les communications qui passent par le réseau Tor prennent un chemin aléatoire. Les messages sont cryptés en continu et ils sont envoyés via des nœuds de réseau qu’on appelle des routeurs Onions. Il y a plusieurs couches de cryptage qui vont protéger les messages. Quand une information est envoyée sur Tor, celle-ci est cryptée et recryptée plusieurs fois de suite sur des relais anonymes. Chaque relais va ajouter une nouvelle couche de cryptage qui va changer lorsqu’il atteindra le prochain relais. Le principal avantage de ce cryptage est que le routage est totalement invisible. Le relais en bout de chaîne décryptera alors le message, c’est le relais de sortie. C’est donc ce relais qui fait la requête pour l’expéditeur, avec sa propre adresse IP (et non celle de l’expéditeur).
Il est possible de trouver des liens se terminant par « .onion ». Ce sont des sites uniquement visibles dans Tor.

Schéma du mode de fonctionnement du réseau Tor

Schéma sur la circulation des données avec Tor.

Il y a aussi certaines choses à ne pas faire sous Tor:
- Il ne faut pas ouvrir des fichiers téléchargés
- Il ne faut pas activer les scripts (comme par exemple JavaScript)
- Il ne faut pas aller sur les sites comme Facebook ou Google (et d’autres) qui font tout pour empêcher de garder l’anonymat en utilisant cookies et scripts pour identifier et pister les utilisateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>