Les cannes

Définition: La canne est le nom générique d’un accessoire allongé en forme de batôn, touchant le sol et tenu à la main, principalement destiné à aider la marche, bien qu’il puisse remplir d’autres fonctions (mode, outil, arme, sport, etc.) terme vraisemblablement emprunté à l’italien canna, issu du latin canna « roseau » . La canne connaît d’innombrables déclinaisons de forme, d’usage, voire de dénomination.

Geronimo

 

La canne peut etre classée en quatres catégories:

  • la canne d’agrément, voire de prestige, dite aussi « canne vestimentaire », qui est un accessoire raffiné de la tenue masculine qui s’affiche.
  • la canne orthèse, plus indispensable au déplacement et à la marche (médicale)
  • la canne à système qui est ingénieuse et qui cache toute sorte d’usages et d’objets plus ou moins utilitaires, inoffensifs ou non.
  • la canne sportive, traditionnelle (art martial) ou plus contemporaine (bâton de randonnée).

Mais ces différentes catégories de cannes se recoupent et s’intèrpénetrent, et constituent finalement des accesoires multi-usages.

Composante de la canne:

Le bâton (ou fût) de la canne classique est souvent en bois, parfois sculpté, marqueté, incrusté ou gainé (en cuir ou tressage, par exemple), choisi en fonction de ses qualités esthétiques ou plastiques, précieux ou non (ébène, érable, chataigner, palissandre, etc.). Il peut être aussi en jonc, en métal ou en matériau composite (modèles sportifs). Le bâton est plutôt de section cylindrique mais peut être carré (voire, plus rarement, triangulaire ou ovale) pour les modèles sportifs notamment. En principe le bâton est droit et lisse (hormis les cannes sculptées) mais il peut être torsadé, noueux et de forme vermiculaire.

La poignée. En principe, le bâton s’orne, d’une manière distincte, d’un pommeau (milord ou en boule) ou d’une crosse (classique, en équerre ou Derby), où l’or, l’argent, l’ambre et l’ivoire peuvent servir de support à de véritables œuvres d’art, éventuellement incrustées de pierres précieuses ou de nacre. On trouve aussi des pommeaux et des crosses aux formes les plus diverses, notamment des têtes humaines ou d’animaux. Toutefois, la poignée est le plus souvent en bois, en métal ou en matière plastique sur les modèles contemporains courants, voire en caoutchouc ou liège pour certaines poignées destinées à la randonnée. Quand la canne a une vocation sportive très marquée la poignée fait corps avec la canne, raison pour laquelle celle-ci renoue volontiers avec sa dénomination native de « bâton » (cf. infra).

Les éléments annexes. À l’extrémité inférieure, on trouve l’embout (férule), généralement en caoutchouc, ou en métal en forme de pique (parfois amovible), tandis qu’à l’extrémité opposée, la présence éventuelle d’une dragonne peut permettre l’attache au poignet. Également au niveau supérieur, le bâton peut être renforcé, ou décoré, par une ou des bagues (viroles) et se voir doter d’un accroche-canne. Certaines cannes sont même munies d’amortisseurs.

La longueur de la canne est variable pour un confort de marche optimum. Pour utiliser judicieusement une canne pour soulager le poids du corps il faut que le coude soit à 30° de flexion. À cette angulation le muscle triceps brachial (à la face postérieure du bras) est à son maximum d’efficacité. En plus d’une longueur suffisante ou réglable par tubes télescopiques, une petite astuce permet d’obtenir cet angle idéal du coude. En adoptant une posture relaxée, les pieds écartés dans une position confortable habituelle, bras le long du corps, la poignée de la canne doit être au niveau du pli de flexion du poignet. Selon la forme du pommeau, par exemple avec des poignées courbées, il est parfois plus facile d’inverser la canne (poignée contre le sol) afin de contrôler si la férule arrive au niveau du poignet. Généralement, les cannes pour les hommes mesurent entre 90 et 96 cm. Pour les femmes, cela varie entre 85 et 90 cm. En principe la canne est portée du côté opposé à la jambe, ou au pied ou à la hanche affaibli, quel que soit le côté de la main dominante. Pour marcher, il faut avancer simultanément la jambe affaiblie et la canne puis basculer la jambe saine en avançant. Le corps opère un transfert de poids sur la jambe saine et ainsi de suite. Lorsqu’une canne est utilisée pour maintenir l’équilibre, il faut se fier à son corps et adopter la position qui offre le plus de confort.

Bande annonce Daredevil, célèbre héros muni d’une canne, il porte parfois une canne d’aveugle mais d’autre fois une canne qui lui permet de se défendre…

Les lunettes

Les lunettes comme accessoire de mode… Et oui, vous pouvez trouver ça étrange, mais pourtant…
Les lunettes sont à la base un dispositif permettant de pallier les problèmes de vue. Longtemps considérée comme plutot laide mais malheureusement indispensable. Porter des lunettes quand on est « myope comme une taupe » pouvait autrefois se présenter comme un véritable handicap social (l’épaisseur des verres, la grosseur des montures) malgré un certain design  apparu dans les années 1990. Les termes de « bigleux », « binoclar », « serpent à lunettes » le prouve et ont longtemps peuplés les cours d’école, mais le sort des lunettes à bien changé depuis…

 

 

L’apparition du design s’accentue dans les années 1980-1990, de nombreux designers lançant leur collection, les lunettes devenant un accessoire de mode, mêlant ergonomie et esthétique.Chaque année, les nouvelles collections de montures sont présentées lors de salons internationaux de l’optique, tels le SILMO à Paris ou le MIDO à Milan.
Aujourd’hui porter des lunettes n’a jamais été aussi « cool », la preuve étant que on a jamais autant vendu de lunettes sans correction !

 

Image libre de droits et d’usages
leptithebdo.net