La généalogie : une nécessité pour se marier

0001

Dispense de consanguinité accordé par l’évêque d’Angers à François Poulain du Mas et Augustine Françoise d’Andigné
Archives départementales de Maine-et-Loire. 6 J 4. 1782

Une des premières raisons de recourir à la généalogie est de pouvoir se marier. En effet, les époux devaient prouver à l’aide d’arbre ou de preuves généalogiques qu’ils n’étaient pas de la même famille c’est-à-dire cousins et ce jusqu’au quatrième degré. Accordées par l’évêque, les dispenses de consanguinité permettaient à des cousins de se marier ; elles précisaient notamment les degrés de parenté entre les futurs époux. Le caractère imprimé du document montre bien la fréquence de la pratique : il n’y a plus qu’à remplir ce quasi-formulaire administratif !

Précédent / Suivant