Les premiers dessins généalogiques

490076101_MS0058_a_Iv-IIr

490076101_MS0058_b_IIv-IIIr
Premier arbre généalogique des rois de France
Angers, Bib. Mun, Rés. Ms. 58 (fol. I vo-III ro) / © Ville d’Angers

Ces trois pages de généalogie des rois de France ont été réalisées par un moine de l’abbaye Saint-Aubin d’Angers en 1068. Chacune est consacrée à une dynastie – Mérovingiens, Carolingiens et Capétiens – depuis le mythique roi fondateur Pharamond, trisaïeul de Clovis, jusqu’à Philippe Ier (1052-1108). Il s’agit du premier dessin généalogique non biblique en France ; avant le Xe siècle toutes les généalogies connues ne concernent que les familles royales ou aristocratiques en imitant les généalogies de la bible. L’auteur de ce dessin essaye déjà d’obéir à certains codes comme le fait d’écrire les noms des personnes d’une même génération sur une même ligne.

1 J 5238]

Tableau généalogique d’une famille angevine
Archives départementales de Maine-et-Loire. 1 J 5238. XVIe siècle

Ce dessin généalogique des familles Legagneux et Dugrat est réalisé sur une pièce de parchemin. Il ne présente pas encore de trace de rationalisation très marquée, il n’y a pas de hiérarchisation et les membres d’une même génération ne sont pas placés sur une même ligne.

1 J 5180

Descendance sous forme d’arbre
Archives départementales de Maine-et-Loire. 1 J 5180. Fin XVIIIe siècle-1805

Sur ce parchemin, sont représentés les cinq enfants Churault et leur descendance. Les liens entre les membres prennent la forme de troncs, de branches ou de racines d’arbre. Il est possible de voir dans ce dessin une étape vers des représentations iconographiques sous forme d’arbre.

Précédent / Suivant