La généalogie : une nécessité pour hériter

Archives départementales de Maine-et-Loire. 6 J 91. XVIIIe siècle.

Dossier généalogique de la famille d’Andigné
Archives départementales de Maine-et-Loire. 6 J 91. XVIIIe siècle

La généalogie est également une nécessité pour hériter. Il s’agit parfois de prouver son ascendance comme Madame d’Andigné pour pouvoir toucher les parts d’héritage lui revenant de diverses personnes comme Julienne Dupré, Mlle du Haut Breil et Jacques le Renel. Pour ce faire, un dossier généalogique est fourni avec des arbres, des notes généalogiques et des généalogies narratives.

Archives départementales de Maine-et-Loire. 1 J 4309. XIXe siècle.

Archives départementales de Maine-et-Loire. 1 J 4309. XIXe siècle.

Notes généalogiques sur les familles Berruyer et Poulain
Archives départementales de Maine-et-Loire. 1 J 4309. XIXe siècle

Les recherches généalogiques peuvent permettre de retrouver des branches familiales plus lointaines. Dans les années 1920, l’avocat marseillais René Mazuyet parvint à restituer à la famille Berruyer (vivant en Mayenne) une partie de l’héritage d’une branche éloigné e de Marseille. Il mena les recherches généalogiques nécessaires et constitua une série de notes généalogiques et d’arbres les schématisant.

0001

« Profession : chasseur d’héritiers », article du Courrier de l’Ouest
Archives départementales de Maine-et-Loire. 30 JO 709. 19 janvier 2018

Le besoin de recherches généalogiques pour prouver des droits successoraux existe encore de nos jours et des généalogistes successoraux continuent à rechercher les héritiers inconnus d’un défunt. Cet article témoigne du quotidien de l’un d’eux dont la rémunération prend la forme d’un pourcentage de la succession, si les héritiers sont retrouvés.

Précédent / Suivant