La généalogie et les preuves de noblesse

188 J récolé 160 (2)

0002   Archives départementales de Maine-et-Loire. 188 J récolé 160. 24 mars 1743.   0007

 Preuves de noblesse de Jean-Paul Timoléon de Cossé, duc de Brissac et pair de France, produites à l’occasion d’une vérification lors de son élection comme chevalier de l’ordre du Saint-Esprit

Archives départementales de Maine-et-Loire. 188 J récolé 160. 24 mars 1743

À l’origine organisées afin de dénicher les usurpateurs des titres et privilèges de noblesse, les enquêtes sur les preuves traduisent le contrôle de la monarchie sur les élites puisqu’il est nécessaire de justifier trois siècles de noblesse par le père. Jean-Paul Timoléon de Cossé, duc de Brissac et pair de France (1698-1784), élu chevalier de l’ordre du Saint-Esprit, a reçu la confirmation de son élection le 24 mars 1743. Il est déclaré d’être « très digne d’y être receu », après avoir fait rassembler ses preuves de noblesse et de catholicité, puis examiner ses titres par le généalogiste des ordres du roi, Nicolas-Pascal Clairambault (1698-1762).

Précédent / Suivant