Répondre aux défis du tourisme de demain – entretien avec Philippe Broix

Philippe Broix

Dans un secteur en pleine mutation, les programmes de recherche d’Angers TourismLab. se saisissent des enjeux du tourisme de demain et imaginent des réponses innovantes. Le Festival International du Tourisme est l’occasion de les faire partager au grand public.

« Pour innover, il faut sortir du cadre ». La citation est de Philippe Broix, directeur d’Angers TourismLab., le dispositif régional de Recherche, Formation et Innovation en tourisme qui se charge justement de décloisonner ce cadre depuis maintenant deux ans en mettant en relation les atouts académiques du territoire et ses acteurs économiques. Car avec 3000 étudiants inscrits, l’UFR Esthua, Tourisme et culture de l’Université d’Angers est le premier pôle de formation supérieure aux métiers du tourisme en Europe et le deuxième dans le monde après… Hong-Kong. « Il fallait profiter de cette pépite pour irriguer davantage d’acteurs socio-économiques », pointe Philippe Broix. « Ce dispositif valorise les travaux de recherches publiques, qui permettent eux-mêmes aux entreprises d’anticiper, d’innover et donc de se développer ».

« D’un tourisme de masse à un tourisme de masse hyper-personnalisé »

A l’heure des mutations, force est de constater que l’innovation est le cœur battant du secteur. Pierre Denizet, président d’Angers TourismLab. et d’Appartcity Développement rappelle ainsi les grands enjeux du tourisme de demain : « Le secteur du tourisme est confronté à une explosion des destinations au niveau mondial, à une hyper-personnalisation de la demande et à de profondes mutations comme la digitalisation de l’économie, la désintermédiation, la recherche d’expérience et d’authenticité. Il est également confronté à la montée en puissance des offres alternatives en termes d’hébergement, de transport et de restauration dans le cadre de l’économie dite « collaborative ». Ces enjeux qui obligent les entreprises touristiques à s’adapter en permanence ».

Philippe Broix ajoute : « Le nombre de voyages touristiques explose au niveau mondial (avec plus d’un milliard de touristes internationaux par an) et il va continuer à croître de façon considérable car les pays dits « émergents » vont eux aussi y accéder. Il faut donc réussir à mieux comprendre les attentes des différentes clientèles. Nous sommes passés d’un tourisme de masse à un tourisme de masse hyper-personnalisé ». Face à ces défis, le directeur d’Angers TourismLab. répond : « Ces évolutions peuvent représenter des difficultés pour les acteurs traditionnels mais ce sont aussi de formidables opportunités pour de nouveaux acteurs et pour ceux qui mettront l’innovation au cœur de leur stratégie ». Pour faire face à ces enjeux, 17 programmes de recherche collaboratifs ont été lancés en 2 ans et 1,2 millions d’euros de fonds publics engagés.

Le Festival International du Tourisme est l’occasion de les faire partager au grand public avec une journée professionnelle dédiée à l’innovation dans ce secteur et notamment un village de start-up qui viendront présenter leurs solutions et les faire expérimenter par les festivaliers. « La première étude nationale concernant l’innovation dans le tourisme est sortie l’année dernière. C’est extrêmement récent », constate Philippe Broix avant d’ajouter : « Le marché est donc considérable ». Une belle perspective pour les 3000 étudiants angevins de l’Esthua.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer