Le site officiel de Mr Chuck

Dragon parmi les lézards, licorne parmi les chevaux, Norris parmi les hommes. Tel pourrait être l’en tête du site officiel de Chuck Norris.

Les plus grands fans de l’immense acteur au jeu de scène si réputé pourront, dans un dédale d’informations moultes et variées, trouver leur bonheur. ( pour les personnes qui ne sont pas fan, il est recommandé par l’Agence Internationale Des Trucs à Pas Faire Pour Eviter La Mort (AIDTPFPELM) de passer minimum 5 minutes par mois sur le site afin d’éviter toute représaille Norricique (Syn: cataclysmique, létale, apocalyptique, épouvantable, catastrophiques, …))

En effet, On y trouve des posters de ses plus grands succès cinématographiques, notamment un épique poster de la série Texas ranger. On y trouve également des photos, des livres (avec des images dedans),des T-shirts représentant des affiches de film ou encore des « kicks » qui lui sont spécifiques ( bien qu’il ne maitrise pas tout les méthodes de combat CF: Le Van Damme Kick). On y retrouve enfin des accessoires divers comme des casquettes, bonnets, portes clés symbolisant l’étoile du sherrif et autres sacoches à son effigie. On trouve différents liens sur le site de Chuck Norris, dont un pour faire des dons à des étudiants en manque d’argent pour leurs études et un autre pour acheter un revolver à son effigie: en plaqué or, son nom inscrit sur le canon et des portraits de lui dans son plus bel apparat .

On trouve de même sur son site sa bibliographie complète et sa filmographie, on y retrouve différents liens vers son compte twitter et vers des sites qui lui sont dédiés (ses Chuck Norris facts), et vers les associations qu’il défend (preuve de son humanité si souvent remise en question).

Enfin, un derniers liens vous renvois vers son blog, où tout le monde peut exprimer son honneur à Chuck, son amour, sa dévotion, sa loyauté, son estime (les mauvaises langues diront que s’est pour éviter de se faire frapper par le maitre, mais laissons ces balivernes, que dis-je ces fariboles, ces fadaises, de côté !). Chaque commentaire se finit par «  God bless, Chuck Norris » , montrant l’inexpugnable dévotion au maitre incontesté et incontestable des arts martiaux.

Ici se trouve de quoi pratiquer votre vénération à Monsieur Chuck Norris:
www.chucknorris.com

Simon Fortin

Un acteur épique

Chuck Norris, avant d’être la star de Walker Texas Ranger que l’on connait tous, a fait ses débuts dans le 7ème art.
Il fait sa première apparition au grand écran en 1969 dans « The Wrecking Crew », un film de Dean Martin, que l’on retrouve en français sous le nom de « Matt Helm règle ses comptes ». Mais il n’eut qu’un simple rôle de figurant dans ce film, encore loin d’être à l’apogée de sa gloire.
C’est une rencontre qu’il fera à une représentation d’Arts Martiaux à Long Beach qui sera déterminante pour le reste de sa carrière. Il eut en effet la chance de croiser le chemin de son futur co-acteur, mais néanmoins ennemi dans le film : le légendaire Bruce Lee. C’est dans « Return of the dragon », sorti en 1972, que les deux hommes vont se donner la réplique, essentiellement à base de coup de poings, mais qui marquera l’histoire des films de combats par la rudesse de l’affrontement qui opposera les deux hommes. Ce film ancrera notamment la notoriété de Norris en Asie.
A partir de cet instant Chuck enchainera les tournages pour apparaitre essentiellement dans des films à faire monter votre taux d’adrénaline.
Le cinéma deviendra ensuite une affaire de famille, Aaron, le petit frère de Chuck, s’illustrant par son talent de réalisateur de films.
Puis en 1993, après quelques années sans réel exploit cinématographique, arrivera enfin la célèbre série Walker Texas Ranger. Inutile de dire que cette série a eu un succès phénoménal, diffusée dans plus de 100 pays depuis près de 20 ans, elle a permis à Chuck de prendre place parmi les plus grands de son époque.
Après un semblant de retraite depuis 2005, ses fans ont eu le plaisir de le retrouver à l’écran en cette année 2012 dans « The Expandables 2″, et ceci à l’âge de 72ans!
On se demande ce qui pourra bien l’arrêter … la fin du monde annoncée par les Mayas peut-être? Réponse le 21 décembre prochain.

Guillaume Martin.

Chuck lors de sa cérémonie d’intronisation au Walk of Fame, Hollywood Bd, Los-Angeles.

Le Chun Kuk Do

Le Chun Kuk do est un style d’art martial . Fondée en 1990 par Chuck Norris lui même, sa création sportive digne des plus grands sports américains combine des éléments de plusieurs styles de combat différents. Le « Chun Kuk Do » est communément traduit du coréen par « La voie universelle. » .
Norris fut formés dans divers autres styles d’arts martiaux par les instructeurs plus respectés aux États-Unis.

Chaque été la United Fighting Arts Federation (UFAF) tient une conférence de formation ainsi que le championnat de monde de Chun Kuk Do à Las Vegas, dans le Nevada, amenant une population avide de maitrise de soi et de baston digne d’un bon gamer de street fighter.

Comme beaucoup d’autres arts martiaux, le Chun Kuk Do comprend un code d’honneur et des règles. Ces règles sont du code personnel de Chuck Norris. Ils sont :

1.Je vais me développer au maximum de mon potentiel sous toutes ses formes (même si ces formes peuvent effrayer les enfants)
2.Je n’oublierai pas les erreurs du passé ( si il y en a).
3.Je vais travailler continuellement à développer l’amour, de bonheur et de loyauté dans ma famille.
4.Je regarde pour le bien de tous les peuples.
5.Si je n’ai rien de bon à dire sur une personne, je ne dirai rien.
6.Je serai toujours aussi enthousiaste au sujet de la réussite des autres, tout comme sur ma réussite.
7.Je maintiendrai une attitude d’ouverture d’esprit.
8.Je vais maintenir le respect pour l’autorité et le démontrer tout au long de ma vie (même si chuck ne meurt pas)
9.Je resterai toujours fidèle à mon pays, ma famille et mes amis ( ça fait pas de mal de sortir une bonne punchline américaine de temps en temps)

Simon Fortin

De l’anonymat à la légende

Lorsque l’on évoque le nom de Chuck Norris, immédiatement vient en tête l’image d’un homme puissant, redouté et sans peur. Mais que lui vaut le privilège d’être mis sur un piédestal semblable à celui d’une entité supérieure ?

Champion et fondateur d’art martiaux, vedette de la série télé Walker Texas Ranger et bien d’autres films aux scénarios douteux, Chuck Norris ne brille pas plus pour son jeu d’acteur que pour les situations desquelles il s’extirpe. On le présente systématiquement comme le sauveur de l’humanité. Armé jusqu’au dent et invincible au combat, à travers ses films personne n’est en mesure de se dresser contre lui. Aux armes s’ajoute un grand sens de la justice faisant de lui un héros au grand coeur. Une fois mercenaire dans « The Expendables » ou membre d’une unité d’élite dans  » Delta Force « Chuck Norris se bat et triomphe à chaque fois grâce à sa spiritualité fondée sur le respect et le courage.

Chuck Norris n’est pas une brute infaillible, c’est avant tout un homme. Un homme nous prouvant à tous que la force n’est pas le seul recours dans ce monde. C’est cette alliance de sagesse et de courage faisant de Chuck Norris le héros qu’il est devenu.

Chloé Giret

Une enfance difficile

L’enfance du jeune Carlos n’a pas été épique comme le reste de sa carrière. Il n’était pas populaire, ni même fort, pas non plus apprécié des autres.
En effet, il décrit son enfance comme un mauvais souvenir, marquée par un cadre familial difficile avec un père alcoolique qu’il aimait fortement, amour malheureusement à sens unique. Celui-ci finit d’ailleurs par divorcer de sa mère lorsque Chuck aura 16 ans.

Pire que cela, son calvaire ne se limitait pas au cadre familial. Le milieu scolaire n’était pas non plus son lieu de prédilection. Cela peut surprendre mais Chuck était timide, il était tout sauf athlétique, et de plus avait de très mauvais résultats scolaires. Comme si cela ne suffisait pas il était régulièrement victime de nombreuses railleries de la part de ses camarades à cause de ses origines irlandaises et cherokees.

Certains auraient pu le qualifier d’enfant perdu, sans avenir, n’ayant pas la moindre ambition, et c’est d’ailleurs peut-être ce qui l’a conduit à entrer dans l’US AIR FORCE. Un appel à l’aide? Un cri de désespoir?
Mais il a su se relever de ce difficile départ dans la vie, cela l’a rendu plus fort, et qui sait, serait-il devenu un tel battant si tout lui avait souri depuis son plus jeune âge? Il y a fort à parier que non.

Guillaume Martin.