Médiation animale : un “non-plan-de-comm”

antoine_mediation

L’action de médiation animale expérimentée par la BU d’Angers de novembre à décembre 2019 a eu une bonne couverture médiatique, et connu une affluence soutenue. Y avait-il un plan de comm’ pré-établi ?  Quel effort de comm’ avons-nous vraiment fait et pourquoi ? Obtenir une couverture médiatique était-il le résultat escompté ou cette action est-elle une é-nième illustration de l’adage “Agir pour communiquer ” ?

Le présent billet reprend, tout d’abord, le texte du billet de présentation de l’action publié dans la nuit du 13 au 14 novembre sur le site web de la BU, histoire de l’archiver quelque part.

Il recense ensuite la couverture presse faite sur l’action et la manière dont nous avons été contactés par des journalistes, et un essai de quantification des vues/partages des contenus partagés par nous sur les réseaux sociaux.

Il revient enfin sur notre “non-plan-de-comm’” délibéré et l’idée que certaines choses “marchent toutes seules” lorsqu’on touche juste sur une idée “dans l’air du temps” et qu’on répond à un besoin, même inexprimé en tant que tel.

Continue reading

Lasergame : frime ou légitime ?

lasergame_bua_1Au rayon des actions improbables qui construisent une certaine légende professionnelle autour des BU d’Angers (légende dorée pour certains qui y voient audace, capacité d’action et imagination ou légende plus sombre pour d’autres qui, au dedans ne s’y retrouvent pas, ou du dehors projettent sur la BUA une image de frime superficielle), nous avons été les hôtes d’un Lasergame début février 2019.  Continue reading

Des distributeurs “BUA compatibles” 1/3


tirelire-lapinJe hais les régies et payer des fonctionnaires à compter des piécettes. Toucher de l’argent en tant que service public représente un coût de gestion non négligeable, un ensemble de procédures compliquées et des métiers pour rendre des services à titre onéreux que nous sommes loin de maîtriser.

Donc, à l’exception de quelques remboursements de livres, des inscriptions payantes de personnes extérieures à la communauté universitaire -payées à 90% en ligne par CB via Paybox – et de quelques PEB faits à ces mêmes inscrits extérieurs (le service n’étant pas facturé à notre communauté), nous avons délégué à des sociétés extérieures tous les services “non documentaires” que nous ne pouvions raisonnablement pas, au regard des coûts induits et des budgets publics malthusiens alloués à l’Université d’Angers, rendre gratuitement. Le sujet nous apportant nombre de questions, je poserai en 3 billets l’essentiel concernant nos trois contrats de concession actuels :

  • le dernier venu, un distributeur de snacks, boissons fraîches et boissons chaudes que vous avons voulu le plus “BUA compatible”, éthique et féministe possible ;
  • l’historique contrat de concession “copies et impressions”, permettant de gérer, en 2018, plus de 1 500 000 tirages ;
  • le microscopique et improbable contrat “distributeur de bouchons d’oreille” dont le modèle économique simplissime continue de me ravir, 8 ans après sa mise en place.

Episode 1 : Des distributeurs BUA-compatibles distributeurs_BUA_compatibles Continue reading

Inviter l’art contemporain à la BUA

qu_il_plaise_informerL’initiative de mettre des galeries d’art contemporain au cœur des BU est venue d’une volonté délibérée et cohérente de Jean-Claude Brouillard, directeur de 1971 à 2002 et Olivier Tacheau, directeur de 2003 à 2012.

Contrairement aux deux histoires de collaboration précédentes avec la médecine préventive comme avec le service d’orientation et d’insertion professionnelle où la BU s’est contentée du “pouvoir de dire oui” pour faciliter des idées nées loin d’elle, le volet “Arts plastiques contemporains” de la politique culturelle de l’université d’Angers est d’abord né à la BUA avant d’être adopté en 2013 par la Direction de la Culture qui ne cesse, depuis, de lui donner légitimité, cohérence, visibilité et rayonnement. Continue reading

Google, my business

keep-calm-and-exit-the-building-1

Nous entretenons les actualités de nos sites web. Leurs calendriers. Leurs pages “Informations pratiques”.

Parfois les actualités de l’université. Pour des bibliothèques de plus en plus nombreuses, les horaires via Affluences.

Un rapide tour d’horizon, sans prétention à l’exhaustivité, en ce lundi de Pâques, m’a montré qu’une des multiples portes d’entrée sur les informations pratiques des BU était souvent négligée [et que bien des BU - y compris celles de la BUA - étaient fermées ce jour là... voire ceux qui précédent - mais c'est une autre histoire... ].

D’où un court billet pour vous causer de Google My Business, le service qui va vous permettre de gérer ce que vos bibliothèques disent d’elles au premier regard : Continue reading

Chiche ! On joue ? Episode 3 : Un GIF (animé)

Rich Grundy Day 99 - 10th May,  CC BY-NC 2.0

Rich Grundy
Day 99 – 10th May, CC BY-NC 2.0

Lors de la phase de mise en route du projet, nous nous sommes dit qu’il serait dommage que cette expérience reste un one-shot, ne serait-ce qu’à cause du temps de travail que nous y engagions. Nous avons donc décidé d’en faire un dispositif d’accueil différent et innovant, à destination de publics ciblés : moniteurs étudiants, étudiants étrangers, nouveaux personnels, Campus Day… L’idée sera donc de proposer un événement récurrent, plusieurs fois par an, en lien si possible avec un projet d’équipe mené à l’UA, redéclinable avec des publics différents. La prochaine édition aura lieu pour nos collègues de la BU intéressés, dans quelques mois, afin qu’ils puissent mieux connaître le dispositif et ses enjeux, et puissent s’y impliquer s’ils le souhaitent. Continue reading

Chiche ! On joue ? Episode 2 : le montage du jeu

BU Angers - De Bibliotheca

BU Angers – De Bibliotheca

Suite à la proposition de lancer un escape game, et ayant recruté quelques collègues séduits par l’idée, se constitue en octobre 2015 une petite équipe de 5 personnes. Première étape : comprendre ce qu’est un escape game, et comment il fonctionne en pratique. Nous en testons un, lisons un peu sur le sujet, et nous voilà lancés sur la création du scénario. Continue reading

Chiche ! On joue ? Episode 1 : Un escape game ? Pour quoi faire ?

Pascal, [202/365] Escape to Narnia, CC0 1.0

Pascal, [202/365] Escape to Narnia, CC0 1.0

En 2015, nous nous étions rendues avec plusieurs formatrices de la BUA au colloque #ILIB15 : Former aux compétences informationnelles à l’heure du web 2.0 et des discovery tools, à Gembloux. Nous avions notamment rencontré l’équipe de la BUPMC, Myriam Gorsse et Gilles Morinière, qui y présentaient la Murder Party organisée à Jussieu afin de former aux compétences informationnelles.

De retour à Angers, l’idée me trottait dans la tête, d’autant plus que nous expérimentions déjà pas mal de choses autour de l’active learning. Alors chiche, si on organisait un jeu, nous aussi ? La proposition était loin d’être une boutade. Plusieurs collègues adhèrent à l’idée loufoque, et voilà le projet lancé, sur l’envie de proposer un événement surprenant et qui sorte de l’ordinaire. Voilà comment, en mars 2016, nous avons proposé à des étudiants, des enseignants et des personnels de l’UA de nous retrouver « au coucher du soleil » pour participer ensemble à un escape game grandeur nature au sein de la BUA.

Continue reading

Lancement d’Affluences

 

Affluences : stratégie de lancement1. Un enjeu de communication

On ne présente déjà plus Affluences articles dans Livres Hebdo ou le BBF, déploiement éclair à Paris en cercles concentriques autour de la pionnière BPI, adoptions depuis septembre 2015 en province à Clermont Ferrand, Toulouse, Rennes, etc.

L’application qui permet aux étudiants de savoir s’il y a du monde à la BU a tout pour plaire : facile à mettre en place sans aucun coût RH caché, orientée étudiants, plutôt mieux dessinée que l’ordinaire des services mobiles en BU. Bref à la fois utile et utilisable.

La seule question que doit se poser une bibliothèque qui met en place Affluences est de faire connaître ce service, de le rendre désirable. Continue reading

Agir pour communiquer

Au retour du beau Bibcamp Communication de l’ADBU du 1er février 2016, j’ai retrouvé dans mes fichiers, dans le train du retour, un diaporama de 2015 sur la stratégie de communication de la bibliothèque universitaire d’Angers.

Ce diaporama était à la base une adaptation de l’article “Agir pour communiquer : le cas de la BU d’Angers“, écrit en 2011 avec Olivier Tacheau pour l’utile Boîte à outils coordonnée par Jean-Marc Vidal. Faire connaître et valoriser sa bibliothèque : communiquer avec les publics, Presses de l’enssib, 2012, 979-10-91281-02-7.

Continue reading